L'économie guadeloupéenne anesthésiée par la COVID 19

économie
Economie locale
On aurait pu s'en douter sans peine : L'Archipel guadeloupéen a subi de plein fouet les effets du Coronavirus. Entre les réductions d'activités, les fermetures d'entreprises, les suppressions d'emploie, c'est toute l'économie de la Guadeloupe qui s'est mise en berne durant le 1er semestre 2020
Les observateurs attentionnés de l'économie que sont l'IEDOM et l'INSEE présentaient ce matin les derniers bilans faits par eux sur l'état de l'économie guadeloupéenne.
Plusieurs documents ont été présentés : les comptes économiques rapides pour l'année écoulée. et les notes de conjoncture de l'IEDOM pour le premier semestre de cette année et celle de l'INSEE pour les trois premiers mois de cette année. 
VOIR : 

Comptes économiques 2019 de Guadeloupe La croissance ralentit

CR 2019


Mais singulièrement, ce sont les chiffres du 1er semestre 2020 qui était le plus attendus. Même si, en effet, l'interraction entre les différentes périodes peut expliquer les variations constatées, la fracture provoquée par le confinement et ce qui a suivi détermine le contexte à partir duquel toute relance devra être amorcée.
VOIR 

2ème trimestre 2020


En l'occurence, tant sur le plan de l'activité économique que sur celui de l'emploi, les chiffres étaient au baisse au cours du 1er semestre de l'année.
Gilles Genre-Grandpierre Directeur de L’IEDOM
©guadeloupe

Philippe WINNIKI, chef du service territorial de l'INSEE.
©guadeloupe
VOIR AUSSI : 
 
©guadeloupe

 Les publications présentées : 

- «Les Comptes Économiques Rapides de la Guadeloupe en 2019» élaborée dans le cadre du partenariat CEROM (Comptes Économiques Rapides pour l’Outre-Mer) entre l’Insee, l’IEDOM et l’AFP
- «La Note de Conjoncture de l’IEDOM du 1er Semestre 2020»
- «La Note de Conjoncture de l’Insee du 2ème Trimestre 2020»
Les Outre-mer en continu
Accéder au live