L'emploi maritime, un secteur au fort potentiel d'embauche

emploi
Emploi maritime découverte métiers au chantier naval Forbin
©D. Quérin

Plus de 900 métiers sont considérés comme maritime avec de forts potentiels en recrutement selon les régions. En Guadeloupe, Mathieu Forbin, gérant du chantier naval Forbin invite la jeunesse à se former aux métiers maritimes. Tour d'horizon d'un domaine où il manque de la main d'oeuvre.

Encore quelques heures de travail et de finitions avant la mise à l'eau. Ce bateau est le tout premier du genre à sortir de ce chantier naval, situé à Pointe-à-Pitre.

Mathieu Forbin, gérant de l'entreprise Formado

Nous avons fabriqué un bateau pour le parachute ascensionnel. Nous sommes en plein développement et nous avons fabriqué une jupe arrière qui va permettre de faire décoller nos clients du tourisme.

Mathieu Forbin, gérant de l'entreprise Formado

 

Un bateau taillé sur mesure pour les sports extrêmes. Mais Mathieu Forbin, gérant de l'entreprise Formado, veut aussi nous montrer l'une de ses dernières créations.

Car ici, les bateaux ne font pas seulement peau neuve : construction, entretien, électricité, électronique, capitonnage, esthétisme ou encore éclairage. Pas le temps de chômer pour assembler pièce par pièce chaque partie du bateau.

Des salariés en perpétuel mouvement

De Marie-Galante, son île natale, la ligne d'horizon de Julien a toujours été la mer. Il a aussi appris le métier dans le centre de formation de son actuel patron.

Julien, employé de Formado

Simon est le spécialiste des finitions. Plus de trente ans de passion et d'expérience. Mais ces derniers temps, les cadences se sont accélérées. 

A l'entreprise, nous sommes cinq salariés, nous travaillons quand même d'arrache-pied et nous avons quand même du retard sur les livraisons.

Simon, employé de l'entreprise Formado

 

De sa famille, Mathieu Forbin a hérité d'un savoir-faire presque ancestral. Mais il en est convaincu, le nautisme peut devenir une locomotive économique.

De ce chantier naval sortiront encore quatre bateaux, quatre nouvelles commandes en pleine tourmente sanitaire.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live