L'entreprise Respire+ sous le coup d'une enquête préliminaire

justice
Respire +
©Christian Danquin

Une affaire qui interpelle. Après la parution d'un article dans le Canard Enchaîné, la rédaction a enquêté sur Respire+, une société de production de masques chirurgicaux, et à sa jumelle Dominicaine, Respire más. Elle a bénéficié d'un important soutien financier du Conseil régional guadeloupéen.

L'affaire Respire +, une affaire qui fait déjà grand bruit. Révélée aux yeux de tous, par le journal national le Canard Enchaîné, c'est l'histoire d'une vaste affaire d'escroquerie présumée.

L’entreprise guadeloupéenne de fabrication de masques chirurgicaux avait pourtant été inaugurée en septembre dernier, en grande pompe. Les promoteurs assuraient, alors, qu’ils étaient en mesure de fabriquer jusqu’à 3,5 millions de masque chaque mois, pour la Guadeloupe mais aussi pour la Caraïbe.

La rédaction a voulu en savoir davantage plus sur cette société. Elle avait bénéficié d'un soutien financier important de la Région : 450 000 euros. Mais son fonctionnement a emmené le parquet à ouvrir une enquête préliminaire.

Eric Stimpfling nous révèle les dessous de cette affaire. Il a également enquêté sur sa société jumelle, Respire más, installée en République Dominicaine.

A regarder le reportage d'Eric Stimpfling