L'Habitation Zévallos, l'église Saint Pierre et Saint Paul de Pointe-à-Pître et le Fort Délgrès en lice pour le concours des monuments préférés des Français

patrimoine
Ce sont les 39èmes journées du Patrimoine qui donnent l'occasion à Stéphane Bern et à France 3 de relancer le concours des "Monuments préférés des Français". Singulièrement pour la Guadeloupe, ce sont trois sites emblématiques qui ont été choisis pour concourir pour l'outremer.

Probablement premiers à soutenir les sites de leur archipel, les Guadeloupéens auront du mal à départager les trois sites retenus pour la participation de la Guadeloupe à ce concours des "Monuments préférés des Français. Et pourtant, c'est d'abord à eux qu'il est demandé de choisir celui de ces trois monuments qui représentera la Guadeloupe  et l'Outremer parmi les 14 sélectionnés qui seront soumis aux votes de tous les Français.

Ils ne seront donc pas seuls puisque la Guadeloupe représentera tout l'Outremer dans ce vote. Les autres régions d'Outremer auront aussi leurs mots à dire dans le choix de ces trois monuments guadeloupéens. Peut-être pour dissoudre le dilemme guadeloupéen.

Les votes se dérouleront d'ailleurs jusqu'au 27 mai 2022, 23h59 heure de Paris.

Des monuments déjà retenus par la fondation du Patrimoine

Si le Fort Delgrès n'a pas fait l'objet de soutien financier pour sa réhabilitation, les deux autres monuments ont été sélectionnés par la Fondation du Patrimoine pour bénéficier des fonds récoltés par le Loto du Patrimoine pour un tel financement. 

Maison Zévalos au Moule
Maison Zévalos au Moule

Ainsi, en septembre 2020, le loto du patrimoine a octroyé 500 000 € à l'habitation Zévallos pour participer aux frais de sa rénovation. Les propriétaires du site qui n'avaient pas hésité à lancer une opération parrainage des éléments de la cheminée au moment de sa réhabilitation, compte faire évoluer le site pour qu'il devienne un chantier vivant revalorisant les savoir-faire ancestraux (tailleur de pierre, forgeron, etc.). Ils veulent aussi y développer un projet culturel et un travail de scénographie pour accueillir un public plus large dans le cadre de visites (touristes et population locale). Le site pourrait aussi accueillir un spectacle de son et lumière (vidéo-mapping) pour créer une animation nocturne dans le Nord Grande-Terre. Enfin à plus ou moins long terme, un projet économique autour d’une brasserie artisanale pourrait y voir le jour. (Voir : Grâce au loto du patrimoine, l'habitation de Zévallos au Moule reçoit 500 000 euros pour rénovation )

Eglise Saint Pierre et Saint Paul de Pointe-à-Pître
Eglise Saint Pierre et Saint Paul de Pointe-à-Pître ©Guadeloupe la 1ère


500 000 €, c'est aussi ce que l'église Saint Pierre et Saint Paul de Pointe-à-Pître  a reçu du Loto du Patrimoine et de la Fondation pour le Patrimoine. Un important coup de pouce financier pour l'un des plus importants monuments de la Guadeloupe. Un monument dont l'état actuel nécessite des interventions urgentes. 
Dans un premier temps, la Région avait dû s'engager pour effectuer les travaux d'électricité dont l'absence aurait irrémédiablement condamné la fréquentation de l'édifice. La subvention du Loto du Patrimoine doit pour sa part contribuer aux travaux  de rénovation de la toiture. Enfin l'Etat et la Région se sont engagés à verser chacun 1 million d'euros pour la réhabilitation de la "Grande église" des Pointois et plus généralement, de la Guadeloupe.(Voir : Un chèque de 500 000 euros pour la restauration de l'église Saint Pierre et Saint Paul à Pointe-à-Pître, avec la Fondation du Patrimoine

A chaque époque son nom

Les noms qu'il a porté ont souvent défini les époques où ils lui ont été attribués. Après sa construction et pour protéger le Sud Basse-Terre et singulièrement le Chef-lieu lui-même,  porte le nom de "Fort Saint Charles", il est alors une référence de ce gouverneur de la Guadeloupe qui aura marqué l'île de son empreinte, Charles Houël. Son nom fait aujourd'hui encore partie du quotidien des Guadeloupéens, le Houëlmont, le boulevard Houëlbourg mais aussi les armoiries de la ville de Baie-Mahault qui sont encore celles de Charles Houël. 

En 1794, l'île est sous la menace des Anglais qui prennent le Fort d'assaut. Ils en seront délogés par les troupes de Victor Hugues lors d'une bataille qui permet  de reprendre le Fort et de proclamer la 1ère abolition de l'esclavage. 
L'esclavage qui sera l'enjeu de la seconde grande bataille autour du Fort en 1802. Cette fois ce sont les troupes de Napoléon dirigée par Richepance qui sont venues pour rétablir en Guadeloupe. Leur victoire sur l'armée guadeloupéenne de Louis Delgrès sera écrite dans les murs du Fort auquel Napoléon confèrera le nom de Richepance un an plus tard. 

Fort Delgrès
Fort Delgrès, Basse-Terre ©Département de la Guadeloupe


Au début des années 1960, début aussi d'un travail de mémoire sur ces évènements de 1802, le Fort retrouve son premier nom, Fort Saint Charles avant de devenir, en 1989, le Fort Delgrès, portant désormais le nom qui symbolise la fierté des Guadeloupéens. 
Mais cette bataille de 1802 est aussi appelée à continuer d'animer les murs de l'édifice puisqu'il doit devenir un site d'interprétation de l'histoire de la Guadeloupe et particulièrement de cette période.

(Voir : Le jour où Delgrès et ses camarades ont choisi la mort au rétablissement de l'esclavage)

Trois sites donc qui méritent d'être connus et reconnus et de figurer au nombre des monuments préférés des Guadeloupéens, des Outre-mer et même, des Français.

Pour voter : Votez pour votre monument préféré qui représentera votre région Outre-Mer - Guadeloupe ?