L'héritage de Papa Yaya célébré à Capesterre Belle-Eau

hommage
Gérard Edmond Lauriette Papa Yaya
©Guadeloupe La 1ère
Il aurait eu 100 ans aujourd'hui... Gérard Edmond Lauriette dit Papa Yaya est né le 22 février 1922. La mémoire du père de l’entrée du créole à l’école sera saluée ce mardi, dans sa commune natale de Capesterre Belle Eau.

Enseignant, il utilisait le créole pour permettre aux scolaires de mieux s’exprimer en français. Papa Yaya est reconnu comme un précurseur du combat pour l’apprentissage du créole à l’école, le créateur de pédagogies inspirées par le vécu et la culture des élèves de Guadeloupe.
De 1983 à 1989, il est maire de Capesterre-Belle-Eau. Gérard Lauriette dit Papa Yaya meurt le 17 août 2006. Un homme qui a marqué l’histoire de Capesterre Belle-Eau de et la Guadeloupe.

Un homme doué, engagé pour l'éducation et la culture guadeloupéenne

Gérard Lauriette était un élève surdoué... Certificat d'études à 12 ans, brevet élémentaire à 15 ans. Entrée à l'Ecole normale, sorti major de sa promotion à 19 ans. 
Justement, à l'Ecole normale, il aura connu une expulsion de 6 mois, la première d'une longue série.

En 1941, il commence le métier d'instituteur. Gérard Lauriette a, très tôt, une pensée et une pratique critique de l'enseignement, de son contenu et de ses méthodes. Il s'attaque notamment au programme scolaire élaboré à l'usage du sol français pour l'enseignement en Guadeloupe. 

En 1949, il est expulsé de l'enseignement pour aliénation mentale. Il est réintégré en 1951.

Ses positions sur l'enseignement en créole dérangent fortement et il est suspendu par l'Académie en 1957, pour les avoir exprimées dans deux articles. 

Puis, il est finalement renvoyé définitivement à l'âge de 39 ans. Il fonde alors l'AGEP, l'association guadeloupéenne de l'éducation populaire, en 1958, et ouvre sa propre école, l'Institut Lauriette à Capesterre Belle-Eau, en 1959. La même année, il fonde aussi son parti politique, le parti mystico-rationnaliste.

Tout au long de sa vie, il écrit et publie ses critiques, ses préconisations et rédige des manuels adaptés aux réalités culturelles des enfants de la Guadeloupe. En tout, une trentaine de publications. 

Toute sa vie, il attendra vainement d'être reconnu pour ce qu'il était, à savoir, un écrivain didactique ayant produit nombre d'ouvrages destinés, le plus souvent, aux élèves en difficulté scolaire. 

Gérard Lauriette a aussi fait partie des 18 Guadeloupéens arrêtés suite aux évènements de mai 1967. Inculpé et jugé en 1968, pour avoir appartenu ou apporté de l'aide au GONG, le groupe d'organisations nationales de la Guadeloupe. 

Un hommage sur une année

La ville de Capesterre Belle-Eau en collaboration avec l’association "AIGLE" (l’Amicale de l’institution Gérard Lauriette Edmond) organise différentes manifestations, notamment un dépôt de gerbe au cimetière de la commune dans l’après-midi, la découverte de panneaux à son effigie, des prises de parole et l'ouverture officielle de l’année Papa Yaya sera lancée, ce mardi 22 février, en fin de journée. 

Pour Turpin Hubert-Vadenay, président de l’association Aigle, l'héritage de Papa Yaya est immense. 

Turpin Hubert-Vadenay, président de l’association "Aigle"


Papa Yaya, l'enseignant, l'homme politique, le Guadeloupéen d'Alex Robin :