La 5G : une réalité en Guadeloupe, en 2022

téléphonie
La 5G
©BdT
Deux consultations publiques sont lancées par l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes, l’ARCEP. Elles concernent l'attribution de fréquences en Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, dans la perspective du déploiement de la 5G

De nouvelles attributions qui répondent, selon l’autorité de régulation, à une demande grandissante du public comme des professionnels à un accès aux services mobiles très hauts débits. La 5G.

Cette ouverture répond également à une politique d'aménagement numérique des territoires ultramarins, cadrée par une volonté d'une concurrence “effective et loyale en Guadeloupe, en Martinique, à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin”, récemment formulée  par Sébastien LECORNU, ministre des Outre-mer,

Ainsi, les conditions et modalités d’attribution incluent une série de dispositions visant à améliorer la couverture et la connectivité mobile des territoires concernés, dont l'élaboration a été faite de concert avec les collectivités territoriales.

Les contributions aux consultations publiques permettront à L’ARCEP d’arrêter ces modalités d’attributions. Les acteurs des réseaux sont invités à se positionner avant le 26 novembre 2021.

L’ARCEP proposera ensuite un texte au gouvernement, en vue de conduire l’attribution des fréquences au premier semestre de l’année 2022