La Covid-19, principale cause de la hausse des décès en 2021, en Guadeloupe

décès
Nombre moyen de décès par jour, en 2019, 2020, 2021 et du 1er janvier au 19 septembre 2022.
Nombre moyen de décès par jour, en 2019, 2020, 2021 et du 1er janvier au 19 septembre 2022. ©INSEE
L’INSEE vient de publier les derniers chiffres relatifs à l’impact de la Covid-19 sur le nombre de décès, toutes causes confondues. Sans surprise, le virus a considérablement contribué à l’augmentation constatée en 2021 : + 23%.

2021 est une année marquée par un nombre important de décès, en Guadeloupe. C’est ce que révèle une étude que vient de publier l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).
La hausse de la mortalité est surtout due à l’épidémie de Covid-19. 

La Covid-19, principale responsable de l’augmentation du nombre de décès

Sans surprise, les dernières données de l’INSEE, relatives aux décès et à leurs causes, viennent confirmer les ravages du coronavirus, en Guadeloupe, en 2021. Et ils sont manifestes, surtout en Aout, mois du pic de la quatrième vague particulièrement meurtrière de l’épidémie, qui restera dans les mémoires.

Toutes causes confondues, l’an dernier, 4.590 personnes sont décédées sur le territoire. Près de 900 de plus, par rapport à 2020. L’augmentation atteint les 23%, en lien, pour une large proportion, avec la circulation du virus.

Durant la quatrième vague, l’archipel a enregistré près de 730 décès de plus par rapport à 2018-2019. Il faudra attendre le mois de novembre pour un répit.

Nombre moyen de décès par jour, en 2019, 2020, 2021 et du 1er janvier au 19 septembre 2022.
Nombre moyen de décès par jour, en 2019, 2020, 2021 et du 1er janvier au 19 septembre 2022. ©INSEE

Le vieillissement de la population également en cause

Il faut tout de même noter que la hausse de la mortalité, localement, s’était déjà amorcée depuis en 2010, à cause du vieillissement de la population.

La tranche la plus touchée est celle des 75 ans et plus. Les hommes âgés, plus que les femmes, sont davantage présents dans ces funestes statistiques.

Si le 1er semestre 2022 connait également une hausse des décès, d’à peu près 11%, la tendance est néanmoins moins marquée, la mutation de la Covid étant devenue moins létale.