La Guadeloupe, l'un des territoires de la France où l’on vote le moins

élections
Record de candidats aux élections législatives en Guadeloupe
©EDDY M. GOLABKAN
Les Guadeloupéens votent de moins et moins. L’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques vient de rendre publique une étude sur la participation électorale dans L'Archipel. Le constat est sans appel : c’est à une véritable démobilisation électorale à laquelle on assiste. L’élection présidentielle passionne plus que les législatives et ce sont les femmes qui participent en majorité au scrutin. Une étude réalisée à partir du nombre d’inscrits sur les listes électorales.

Sur les listes électorales, il y a du monde. Plus de 265 000 personnes y sont inscrites en Guadeloupe, ce qui représente 94% des personnes de 18 ans et plus.

Oui mais voilà, peu d’entre elles se déplace dans les bureaux de vote. En 2022 par exemple et pour les élections législatives, l’INSEE souligne que 38% des inscrits se sont déplacés pour au moins un tour de scrutin. C’est peu et cela fait de la Guadeloupe, la deuxième région de France avec un taux d’abstention aussi élevé. Ces élections confirment, si besoin était, la démobilisation électorale remarquée au fil du temps.

La Guadeloupe et la Martinique sont ainsi les régions françaises dans lesquelles les électeurs se déplacent le moins

Pas mieux du côté de l’élection présidentielle ou là encore on observe qu’un électeur sur 3 n’a pas voté et cela même si le taux de participation au premier tour de scrutin augmente par rapport à 2017.

Une étude de l’INSEE  qui met également en lumière des comportements de vote en lien avec le sexe, l’âge ou encore la profession

 

Ce qu’il apparait dans cette étude de l'INSEE c’est que ce sont les femmes qui votent le plus en Guadeloupe. Et l’âge est visiblement un facteur à prendre en compte. En effet, on constate que, près d’un électeur sur deux, précisément 45%, âgés de 18 à 39 ans, ne se déplace pas.
Ce sont les personnes entre 60 et 69 ans qui votent le plus souvent. 78% d’entre elles ont glissé au moins une fois cette année, un bulletin dans l’urne.

Mais le vote soit lié à la profession et au diplôme. En 2022, en Guadeloupe, les cadres, les chefs d’entreprises, les professions supérieures, les ouvriers également se sont bien mobilisés voir mieux qu’en 2017

Par contre, les employés et les électeurs sans profession alimentent l’abstention. Une abstention systématique qui a augmenté de 10 points, chez nous depuis 2017