La Région et le Rectorat mettent à l'honneur les meilleurs bacheliers de l'année

éducation
Cérémonies des lauréats de l'Académie
Cérémonies des lauréats de l'Académie ©J-M. Mavounzy
Avec les premiers résultats des examens de fin d'année du secondaire, commence simultanément la période des récompenses. Plus académiques que les autres, la cérémonie des récompenses organisée par la Région et le Rectorat multiplie les catégories pour récompenser le plus d'élève possible. 33 l'ont été ce jeudi matin au lycée hôtelier du Gosier

Une salle pleine ou se juxtaposent des élèves de tous l'Archipel, des parents, des enseignants mais aussi des personnalités de la collectivité régionale.
Parce que dans cet espace, ce sont surtout les talents qui croisent ceux qui les récompensent et en sus, ceux qui les ont aidés à y parvenir.

Ainsi, la bachelière la plus âgée qui, à 47 ans, est récompensée pour son bac en sciences et technologie du management passé entre les murs du centre pénitentiaire. Une mise à l'honneur qui se fait parallèlement à celle qui est accordée au plus jeune bachelier de l'académie, un adolescent de 15 ans scolarisé au Lycée Charles Coeffin de Baie-Mahault.

Une joie de plus pour le proviseur de cet établissement qui estime d'ailleurs que le cru 2022 a beaucoup de mérite parce qu'il a vraiment expérimenté tout le processus de la nouvelle formule du baccalauréat

Et parmi les candidats, il y en a un qui n'est pas passé inaperçu, et pour cause. D'origine haïtienne, Phénélon Sainte Agnès collectionne les prix au baccalauréat. C'est son troisième cursus et il est toujours major de sa promotion.

Enfin il y a les meilleures des meilleurs. A ce jeu-là, la jeune Elisa Marne du Lycée Faustin Fléret de Morne-à-l'Eau, déjà primée pour le prix de l'Excellence ce mercredi, a, cette fois encore, été félicitée. Avec 19,73/20 au baccalauréat général, elle est la meilleure élève de l'académie pour cette session 2022. Une fierté pour sa mère venue la représenter à cette cérémonie

Enfin, c'est Amélia Laurent, une élève du Lycée Raoul Georges Nicolo de Basse-Terre qui a obtenu la meilleure note de l'académie au baccalauréat technologique, 17,82/20. Elle composait dans la spécialité "Sciences et technologies de laboratoire.

Et pour la petite histoire, on retiendra que ces deux lauréates ont un mois de différence. L'une est née en novembre 2004, l'autre en décembre 2004.
Peut-être une autre des clés de leurs succès. Etre nées sous une bonne étoile. Qui sait ?