La Saint-Valentin en temps de Covid vue par les Guadeloupéens

vie locale
Couple
©StockSnap

Les amoureux sont  à la fête aujourd’hui, sur fond de crise sanitaire et de restrictions. Mais quid de l’amour en 2021 ?

Dans de nombreux pays, le 14 février, le jour de la Saint-Valentin, est considéré comme la fête des amoureux. La Saint-Valentin comme fête commerciale se serait développée aux Etats-Unis au milieu du XIXe siècle, avec la vente de cartes qui rappellent les petits billets que s'échangeaient le Valentin et sa Valentine. Si aujourd'hui elle garde son statut commercial pour certains, elle reste pour d'autres, l'occasion de célébrer l'Amour avec un grand "A".

Couple amoureux
©StockSnap

 

Les rencontres amoureuses soumises aux restrictions sanitaires

La Saint-Valentin, fête de l’amour et des amoureux, c’est ce dimanche 14 février. En ces temps de Covid, de distanciation et de restrictions, les rencontres sont-elles devenues plus compliquées ; les modes et codes de séduction perturbés ? 
Ecoutez ces quelques points de vue recueillis par Josiane Champion :

Covid et séduction

 

Les Guadeloupéens amoureux ?

Bien qu'encore jeune, cette fête est plutôt bien suivie. Ce jour-là, les fleuristes sont très sollicités, ainsi que les bijoutiers, on aime se faire des demandes en mariage aussi.
On dit souvent que les Guadeloupéens ont du mal à exprimer leur amour, qu'ils ne sont pas tellement romantiques. Une image effacée par ceux qui osent, par des petits actes et de l'attention, de grands gestes. Mais dans le couple, pas toujours facile de conjuguer l'amour au quotidien. 
Quelques réactions récoltées par Josiane Champion : 

Amoureux ?

 

Le réalisme de l'amour enfantin

Et les bouts de chou dans tout cela ? Il n'est pas rare que les premières affres de l'amour se découvrent dès le plus jeune âge. Les cours de récré sont des espaces privilégiés pour observer les amours d'enfants. Pour certains, c'est le temps du premier amoureux ou de la première amoureuse. Si clairement, quelques uns expriment leur manque d'intérêt face à ces "choses de grands", d'autres n'hésitent pas à laisser parler leur coeur. 
Entre réalisme et innocence, ils s'expriment au micro de Josiane Champion :  

Ti moun, in love ou pas