La sobriété énergétique aux portes des magasins climatisés

transition énergétique
Sobriété énergétique
. ©O. Duflo
Le gouvernement s'apprête à lancer son plan de sobriété énergétique : comment consommer moins et autrement ? Deux décrets contre le gaspillage énergétique devraient être publiés dans les tous prochains jours. L'un d'entre eux visera à obliger les magasins climatisés à fermer leurs portes. Une mesure très diversement appréciée par les commerçants

C'est le 14 juillet dernier que le Président de la République a lancé les Français dans la quête de nouveaux réflexes en matière d'économie d'énergie. Il annonçait alors la mise en place d'un véritable plan de sobriété énergétique qui vise désormais à réduire de 10% la consommation d'énergie d'ici à 2024.

Ce qu'il faut savoir sur le plan de sobriété énergétique 

C'est dans le cadre de ce plan que les entreprises de la grande distribution ont été invitées à s'accorder sur « une stratégie forte de réduction » de leur consommation d'énergie, qui doit être déployée à l'automne. Au programme : extinction des enseignes lumineuses dès la fermeture, réduction de l'éclairage, voire baisse de la température.

Dans les prochains jours, je vais prendre deux décrets : le premier généralise l'interdiction des publicités lumineuses quelle que soit la taille de la ville entre une heure et six heures du matin, sauf rares exceptions comme les gares et les aéroports ; et le second interdit aux magasins d'avoir leurs portes ouvertes alors que la climatisation ou le chauffage fonctionne. La clim à fond la porte ouverte, ce n'est plus acceptable !»

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique

Une mesure qui, cependant, est loin d'être simple pour les commerçants. Ce lundi dans les commerces du Centre-ville de Pointe-à-Pître, les commerçants s'interrogeaient sur les conséquences de ces efforts qui leur sont demandés alors même que leurs activités dépendent énormément de leur attractivité. 

©Guadeloupe

Quant à la publicité lumineuse, la réglementation actuelle distingue les agglomérations de plus ou moins 800.000 habitants. Elle est interdite entre une heure et six heures du matin en France dans celles de moins de 800.000 habitants. La loi actuelle oblige déjà à éteindre les enseignes lumineuses et les vitrines des magasins à partir d'une heure du matin. Le gouvernement  devrait proposer une harmonisation des procédures en la matière