Lancement des assises de l'Outre-mer

politique
Assises de l'Outre-mer
©Twitter / Préfecture Guadeloupe
Les assises de l’Outre-mer ont été officiellement lancées ce matin en Préfecture, avec comme grande absente la Région. Ce grand rendez-vous initié par le gouvernement doit déboucher sur des propositions concrètes pour réinventer nos territoires en lieu "d'excellence et d'innovation".
Entre ce mois d’octobre et mai 2018, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer a demandé aux préfets d’organiser une vaste consultation des populations ultramarines sur des thèmes qui les concernent : de l’emploi des jeunes au sort des seniors en passant par la sécurité.
De nombreux élus étaient conviés ce matin en préfecture pour ce lancement. Mais, il manquait du monde autour de la table. La région Guadeloupe n'était pas présente. 

Identifier des propositions concrètes pour développer la Guadeloupe

Ces assises sont une volonté du candidat Emmanuel Macron, que le président de la République entend concrétiser. Pendant plusieurs mois, les résidents de chaque collectivité et territoire ultramarin seront interrogés sur leurs aspirations, leur vision d’un développement économique et social.

Ce matin, le coup d’envoi était donc donné en préfecture de Basse-Terre pour "prioriser ces problématiques et identifier des propositions concrètes" comme l’écrit courageusement le préfet de Région.
Josette Borel-Lincertin, la présidente du Département, estime que ces assises ne seront utiles que si elles prennent en compte les vraies problématiques de notre région.
Des voix se sont élevées pour demander à ce que ce ne soient pas une reprise des Etats généraux des Outremers.

A (re) voir : 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live