Le CHU se prépare à affronter une éventuelle 5ème vague

coronavirus
Omicron dans la 5ème vague
©Radio France
Depuis plusieurs semaines, la 5ème vague de l’épidémie de Covid s'étend dans tout l’hexagone. En Guadeloupe. les chiffres étaient contenus. Mais depuis le taux est remonté à 51. Ce qui reste bas par rapport à la France mais qui laisse présager peut être l'arrivée du virus. Les hôpitaux s'y préparent

Pour les services sanitaires, le principe "mieux vaut prévenir que guérrir" prévaut. D'ores et déjà, et pour ne pas en être surpris, ils se préparent à recevoir la 5ème vague en Guadeloupe où la vaccination piétine quelque peu.

Le Dr Bruno Jarrige est le directeur médical de crise au CHU de Guadeloupe. Il fait un point sur la situation qui s’annonce.

Dr Bruno Jarrige est le directeur médical de crise au CHU

Et on parle beaucoup également du variant Omicron, qui visiblement ne circule pas encore en Guadeloupe. Mais qui, au vu de sa transmissibilité, pourrait circuler dans l'Archipel, dans quelques semaines. Pour le Dr Bruno Jarrige, la vaccination est le moyen de résister aux formes graves de ce variant, après une  4ème vague particulièrement violente chez nous.

Dr. Jarrige, directeur médical de crise au CHU.

Et à l’approche des fêtes de fin d’année, qui impliquent chez nous, des rassemblements conviviaux, il est important de rappeler la nécessité de poursuivre les gestes barrières.

Dr. Jarrige, directeur médical de crise au CHU.

 

Selon l'ARS, il y a près de 10 000 professionnels soumis à l’obligation vaccinale en Guadeloupe et à ce jour nous avons environ 900 suspensions (dont des administratifs et des techniciens). Il reste quelques mises en demeure d’ici le 31 décembre. Les mises en conformité se poursuivent aussi. Le territoire est au-dessus de 90% de conformité à ce jour. Le CHU est à 91,5%.

Les professionnels soumis à l’obligation vaccinale en situation de non-conformité représentent donc environ 10%, dont 6 à 7% de soignants.