Le Collectif poursuit ses actions en attendant l'ouverture de négociations

coronavirus
Mobilisation sur le terrain du Colmlectif
©L. Gaydu
Après le coup de force la semaine dernière dans les locaux de la collectivité régionale, les militants et sympathisants du Collectif maintiennent leur mobilisation. Ils étaient ce mardi soir devant le Palais de la Mutualité à Pointe-à-Pître, avant une nouvelle semaine d'engagement sur le terrain

Ils étaient plus d'une centaine à avoir répondu à l'appel du Collectif pour un nouveau meeting de mobilisation. Pour les membres du Collectif, il s'agit surtout de ne pas baisser la garde et de démontrer que, même durant cette période de fête, leur lutte contre la vaccination obligatoire et le pass sanitaire garde tout son sens.
D'autant que, selon la volonté du gouvernement, le dit pass sanitaire s'apprête à devenir un pass vaccinal, ce qui fera de la vaccination le véritable sésame pour circuler et vivre librement. 
Il n'en fallait pas plus pour donner du grain à moudre aux militants du Collectif qui voient en cela l'instauration d'une ségrégation entre vaccinés et non-vaccinés.

Elie Domota, porte-parole du Collectif
 

©Guadeloupe

Il reviendra au Parlement de se prononcer sur cette transformation du pass sanitaire en pass vaccinal, ce sera en janvier prochain. La décision concernera et s'appliquera sur l'ensemble du territoire national