Le désarroi du monde de la culture face aux nouvelles mesures de lutte contre la COVID 19

coronavirus
Spectacles suspendus par le couvre-feu
©J-Mavounzy

Comme tout le monde, ils ont entendu l'annonce du préfet fermant les cinéma et instaurant un couvre-feu à partir de 19h. Deux mesures, qui pour les uns signifient l'arrêt pur et simple de leur activité, pour les autres des conditions drastiques de fonctionnement

 

Mamade est en répétition. Il a prévu plusieurs spectacles dans les écoles et dans les salles, en Guadeloupe aussi bien qu'à Saint Martin. Mais les nouvelles mesures sanitaires sont venues tout remettre en cause. Il répète malgré tout, adapte ses textes, sans trop savoir sur quelle scène et dans quelles conditions il pourra les déclamer.

Mamade

Eddy Alphonse
©J-M. Mavounzy

A quelques pas de là, Eddy Alphonse compte et recompte, soustrait et ajoute pour réorganiser sa programmation. Il devait déjà faire face à une jauge très restrictive, il doit maintenant faire avec un temps d'activité réduit, du fait du couvre-feu à partir de 19h.

Couloirs du Cinéstar
©J-M. Mavounzy

Mais il y a pire. Les longs couloirs vides du Cinéstar préfigurent déjà ce qu'il en sera dans quelques jours. Tant bien que mal, l'activité avait pu redémarer. Elle s'était même diversifiée, du fait de l'absence des grands films du moment et avait proposé aux cinéphiles un nouveau regard sur le cinéma. Et ce mercredi, le coup de grâce est tombé, mettant un terme à toutes les activités du complexe.

Christelle Théophile, directrice du Cinéstar

Là-bas, sur sa scène improvisée, Mamade répète. Tout ce qu'il a envie de dire au public, il le dira un jour. Quand ? il ne sait pas. Mais c'est sûr, il sera prêt. 

Répétition Mamade
©J-M. Mavounzy