"Le droit à l'eau en Guadeloupe" défendu dans un concours international de plaidoiries

justice
Me Clémentine Plagnol, défend le "droit à l'eau" au concours de plaidoiries du Mémorial de Caen - 21/03/2021
Me Clémentine Plagnol, défend le "droit à l'eau" au concours de plaidoiries du Mémorial de Caen - 21/03/2021 ©Mémorial de Caen

En cette Journée mondiale de l'eau revenons sur la problématique abordée, hier, par Me Clémentine Plagnol, du barreau de Guadeloupe, dans un concours international de plaidoiries : "Le droit à l'eau". L'avocate a ainsi exposé, aux yeux du monde, la violation d'un droit fondamental des Guadeloupéens

Le Mémorial de Caen a maintenu l'organisation des Concours internationaux de plaidoiries 2021, 32ème édition. Mais en raison de la crise sanitaire, ceux-ci se sont tenus sans public, du vendredi 19 au dimanche 21 mars. Cependant, ils ont été intégralement retransmis, en direct, sur le site internet et la page Facebook du Mémorial de Caen.

Les candidats se sont confrontés dans trois catégories : lycéens, élèves avocats et avocats.

Parmi ces derniers, concourait notamment Maître Clémentine Plagnol. Cette avocate au barreau de la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, formée en droit international, a traité du "Droit à l'eau en Guadeloupe".
Une thématique pleinement d'actualité, en cette Journée mondiale de l'eau ; d'autant qu'une grande partie de la population de l'archipel subit des coupures récurrentes d'eau, précieux liquide dont la qualité est souvent remise en cause.

Me Clémentine Plagnol, défend le "droit à l'eau" au concours de plaidoiries du Mémorial de Caen - 21/03/2021
©Le Mémorial de Caen

Des questions réelles de violation de droits fondamentaux traitées

Dans le Concours international de plaidoiries ne sont traitées que les questions de droits de l’Homme.
Les avocats candidats devaient rédiger une plaidoirie de défense d'un cas avéré et individuel de violation des droits de l'Homme, tiré de l'actualité récente.

Pour Maître Clémentine Plagnol, qui vit en Guadeloupe, il était tout naturel de traiter de la problématique de l'eau, qui dure depuis des décennies, dans le territoire.

On a eu des plaidoiries sur les droits des femmes en Iran, notamment... il y avait des sujets qui étaient extrêmement lourds.

Mais, pour moi, le droit à l'eau, tel qu'il est non respecté et violé, en Guadeloupe, était un sujet aussi important que ceux que rencontrent d'autres pays.

Maître Clémentine Plagnol, avocate au barreau de la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Et cette thématique, jusqu'ici largement ignorée dans l'Hexagone, a intéressé le jury et le public d'internautes, au regard des commentaires faits par la suite.
D'ailleurs, le seul fait d'avoir "fait entendre ce sujet" satisfait Me Plagnol.

Me Clémentine Plagnol : "Les droits fondamentaux qu'on pensait être acquis en France, ne le sont pas forcément ".


Un véritable procès de l'eau est-il possible ?

En dehors de ce concours, un procès de l'eau serait-il plaidable, au regard du préjudice subi par la population guadeloupéenne ? 
Oui, c'est une cause qui mérite d'être défendue, selon Me Plagnol.

Me Clémentine Plagnol : "Je pense que du côté du droit international, il y aurait matière à faire changer les choses".

Mais qui dit procès, dit plainte, qui devrait émaner d'abord des consommateurs, qui sont des citoyens Français et, donc, Européens.

Il y a des textes qui sont ratifiés par la France, au niveau international. Donc, les citoyens eux-mêmes et les consommateurs peuvent tout à fait être à l'initiative de ce genre de démarche.

Maître Clémentine Plagnol, avocate au barreau de la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Mais par quel bout devrait être abordé ce dossier pluriel, entre le manque d'eau, la qualité qui laisse souvent à désirer, la problématique de l'assainissement, ou encore le préjudice subi par les consommateurs qui, bien souvent, reçoivent des factures anormalement exorbitantes ?
Nous avons posé la question à Me Clémentine Plagnol :

Me Clémentine Plagnol : "Je voulais le plaider comme une violation d'un droit essentiel et fondamental et la négation d'un besoin".


La prestation de Me Plagnol, au concours de plaidoiries

Si vous n'avez pas encore vu la prestation de Maître Clémentine Plagnol, au concours de plaidoiries, nus vous permettons de l'apprécier, ici :

©Le Mémorial de Caen

Au final, Maître Clémentine Plagnol fait partie des 10 finalistes de ce concours international de plaidoiries, organisé par Le Mémorial de Caen. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live