"Mortenol", le film du réalisateur guadeloupéen Julien Silloray sélectionné aux César 2021 dans la catégorie "courts-métrages".

cinéma
Mortenol 3
Une nouvelle aventure pour le jeune cinéaste déjà reconnu dans le milieu du court et aussi pour son quatrième film, "Mortenol" qui a déjà fait un beau parcours dans les festivals internationaux du court-métrage.
C'est hier que le comité Court Métrage et le comité Animation de l’Académie des arts et techniques du cinéma se sont réunis pour établir la sélection officielle Court Métrage pour les César 2021 et la sélection officielle Animation de court métrage.
Les 28 membres du comité Court Métrage ont retenu 24 films au nombre desquels "Mortenol" de Julien Silloray, des films qui vont concourir au César 2021 du meilleur film de court métrage.
Une sélection qui sera présentée en même temps que celle du meilleur film d’animation de court métrage aux membres votants de l’Académie au sein de la nouvelle plateforme de visionnage César 2021 qui sera lancée courant décembre afin de permettre aux membres de voir ou revoir un maximum de films éligibles de l’année et de les aider dans leur choix.
Le premier tour de vote désignera les cinq films nommés pour le César 2021 du meilleur film de court métrage ainsi que les quatre films nommés pour le César 2021 du meilleur film d’animation de court métrage. Les neuf finalistes seront révélés lors de la conférence de presse d’annonce des nominations.
 Christelle Martial Guadeloupe La 1ère

Christelle Martial Guadeloupe La 1ère

Julien Silloray 2
 

Un parcours déjà très riche


Ce n'est d'ailleurs pas le premier tour de piste de "Mortenol". Au début de l'année, en mars, Le film avait remporté le Prix de Court, et son jeune acteur Chris Baltimore avait remporté le Prix du meilleur interprète.
En octobre dernier, il avait été présenté au CinéStar des Abymes dans le cadre de la 4ème édition du « Cinéstar International Film Festival ». Auparavant, le film de Julien Silloray avait été présenté dans différents festivals dans l’hexagone, aux Etats-Unis, au Canada, en Iran, en Albanie et en Corée du Sud.
Et pour Julien Siloray, qui a grandi en Guadeloupe, c’est une formidable opportunité. Son film a été vu et cette sélection lui donne un accès aux professionnels du milieu du cinéma français.
Julien Silloray, réalisateur de "Mortenol"

Julien Silloray, réalisateur de "Mortenol"


Interrogé l'an dernier par la chaîne Arte sur son film, Julien Silloray en a fait une présentation :"Mortenol" est le quatrième court-métrage de Julien Silloray. 
- "Un toit pour mes vieux os" (2013)
- "Ma Maman d’lo" (2014)
- "Féfé Limbé" (2016)
 La sélection Court Métrage :

• L’Aventure atomique, de Loïc Barché
• Bab Sebta, de Randa Maroufi
• Baltringue, de Josza Anjembe
• Blaké, de Vincent Fontano
• Comment faire pour, de Jules Follet
• 19, de Marina Ziolkowski
• Felix in Wonderland, de Marie Losier
• Homesick, de Koya Kamura
• L’Immeuble des braves, de Bojina Panayotova
• Invisível Herói, de Cristèle Alves Meira
• Je serai parmi les amandiers, de Marie Le Floc’h
• Jusqu’a l’os, de Sébastien Betbeder
• Mars Colony, de Noël Fuzellier
• Massacre, de Maïté Sonnet
• Matriochkas, de Bérangère McNeese
• Mortenol, de Julien Silloray
• Olla, d’Ariane Labed
• Qu’importe si les bêtes meurent, de Sofia Alaoui
• Sapphire Crystal, de Virgil Vernier
• Shakira, de Noémie Merlant
• The Loyal Man, de Lawrence Valin
• Tsuma musume haha, d’Alain Della Negra et Kaori Kinoshita
• Un adieu, de Mathilde Profit
• Yandere, de William Laboury
Les Outre-mer en continu
Accéder au live