Le Pape François accepte le départ à la retraite de Mgr Jean-Yves Riocreux

religion
Riocreux et Macaire
Monseigneur David Macaire et Monseigneur Jean-Yves Riocreux. ©Guadeloupe La 1ère

C'est un communiqué publié par le Vatican qui l'a annoncé ce jeudi matin. Et en attendant que le remplaçant de l'évêque émérite Jean-Yves Riocreux soit nommé, c’est l’archevêque de Fort-de-France Mgr David Macaire qui administrera le diocèse de Guadeloupe.

Un jeudi de l'Ascension bien particulier pour les Catholiques de Guadeloupe. C'est en tout cas celui choisi par le Pape François pour prendre acte de la "renonciation" de l'évêque de Guadeloupe

Comme le veut le canon 401 du code de droit canonique de 1983, les évêques atteints par la limite d'âge de 75 ans doivent renoncer à leur charge en le faisant savoir par écrit au Pape. Ce dernier est libre d'y accéder dans le délai qu'il souhaite. 

Une fois cette renonciation acceptée, l'évêque en place désormais évêque émérite, peut être immédiatement remplacer par un nouvel évêque déjà ordonné, où par un prêtre qui sera ordonné évêque pour assumer cette charge. Un délai peut cependant s'écouler entre l'acceptation de la renonciation de l'ancien évêque et la nomination ou l'oridination de son successeur. Le vatican peut alors ouvrir une période de "Sede vacante" (siège vacant) durant laquelle un administrateur diocésain est nommé. Après le départ de Mgr Ernest Cabo, c'est le Père Jean Hamot qui avait été choisi pour administrer le diocèse. 
Cette fois, après le départ de l'évêque émérite Jean-Yves Riocreux, c'est l'Archevêque de Fort de France qui assumera ce rôle.
A titre d'exemple, actuellement le diocèse de Cayenne est administré par l'évêque émérite Michel Dubost, ancien évêque aux Armées et ancien évêque d'Évry-Corbeil-Essonnes et qui avait aussi assumé un tel rôle (Sede plena) après le départ du Cardinal Barbarin à Lyon.

Neuf années à la tête du diocèse de Guadeloupe

 

Baiser de Jean-Yves Riocreux en 2012
©Guadeloupe La 1ère

La devise de Jean-Yves Riocreux est en soi le programme qu’il s’est donné en devenant évêque en mai 2003 : «  Dunc in altum », (avance au large). Une devise qu’il a appliquée dès son arrivée en Guadeloupe en juillet 2012.

Installé par le nonce apostolique de la Caraïbe, Mgr Nicola Girasoli, il s’entend dire et même répéter comme première mission à la tête du diocèse de Guadeloupe d’apprendre à écouter …

Mgr Nicola Girasoli,  délégué apostolique aux Antilles et nonce apostolique entre 2012 et 2017

C’est qu’en arrivant en Guadeloupe, Jean-Yves Riocreux succède aux 23 années d’épiscopat d’Ernest Cabo et aussi, aux trois années d’administration du diocèse par Jean Hamot. Une longue période au cours de laquelle, l’Eglise de Guadeloupe s’est cherchée, s’est donnée des directives, et au terme d’un synode, avait déterminé sa volonté d’incarner le message de l’Evangile dans la vie des Guadeloupéens.

Et, comme un retour de balancier, avec Jean-Yves Riocreux, le diocèse de Guadeloupe s’ouvre sur le monde et déjà, sur la Caraïbes. L’évêque de Guadeloupe accueille en avril 2013 les évêques de la Caraïbe qui participent même à une grande célébration de confirmation dans le tout nouveau Palais des Sports du Gosier.

Ce souci de porter avec lui le rayonnement de la Guadeloupe le conduit aux quatre coins du monde et même, en mars 2015, au Japon où il se rend sur les traces de Mgr Théodore-Augustin Forcade, qui, après avoir été le premier évêque du Japon, est devenu ensuite le deuxième évêque de Basse-Terre.

Une nouvelle vocation pour la Guadeloupe

Son épiscopat a été marqué par une volonté de ressouder le clergé guadeloupéen, volonté aussi d’agir pour de nouvelles vocations et dans le même temps, l’accueil de nombreux prêtres originaires d’Haïti ou d’Afrique qui constituent aujourd’hui la majorité du presbyterium de l’Archipel et des Îles du Nord.

Funérailles de Mgr Cabo
©Guadeloupe La 1ère

Enfin, il a aussi eu le souci de resserrer les liens avec les deux autres évêques de la province ecclésiastique des Antilles et de la Guyane. Un lien particulier s’est d’ailleurs tissé avec le tout jeune archevêque de Fort de France, Mgr David Macaire. Et c’est donc ce dernier qui, après avoir présidé l’an dernier les funérailles du prédécesseur de Jean-Yves Riocreux, va administrer le diocèse de Guadeloupe en attendant son nouvel évêque. Quant à Jean-Yves Riocreux, loin d'être totalement à la retraite, il continuera de se préoccuper des Antilles puisqu'il s'apprête à assumer la coordination de l'Aumônerie des Antilles et de la Guyane à Paris. 

Ecouter : 

Entretien De Mgr Jean-Yves Riocreux avec Gilbert Pincemail

VOIR AUSSI : Entretien de Mgr Jean-Yves Riocreux avec Christelle Theophile