Le pass-sanitaire pour accéder aux lieux publics divise les visiteurs

coronavirus
aquarium de Bas du Fort
Admirer les poissons de l'Aquarium, un plaisir sélectif dans quelques jours... ©O. Duflo
Les annonces du Président de la République continuent de faire des remous au sein de la population. Qu'il s'agisse du pass-sanitaire ou de l'obligation de vaccination, les discussions entre "pour" et "contre" sont devenues les sujets du moment. Et même les entrées des musées en sont animées.

Ce dimanche matin à la Marina de Pointe-à-Pître, l'Aquarium de la Guadeloupe était déjà très fréquentée. Une entrée encore libre, soumise uniquement au droit d'accès dont il faut s'acquitter. Encore, parce que dans quelques jours, il faudra aussi présenter un pass-sanitaire, seul sésame pour visiter de tels lieux.
La mesure est encore trop récente pour que la structure s'y soit déjà préparée. Mais ici, on se souvient aussi des longues périodes de fermetures, sans public pour alimenter le budget et garantir la viabilité de l'établissement. Alors, bon gré malgré, on se prépare à mettre en oeuvre ce nouveau dispositif.


Dina salariée de l'Aquarium
 

Entrée de l'Aquarium

Pourtant, s'il avait fallu trier les visiteurs ce dimanche à l'entrée de l'Aquarium, les salariés auraient eu fort à faire ou peut-être auraient-ils fait face à moitié moins de monde, tant l'obligation d'un pass-sanitaire pour accéder à de tels lieux divisent. Un principe qui déplait même à certains, pourtant déjà vaccinés.

Il faudra probablement bien plus que quatre jours pour tenter de concilier les avis. Or, ces quatre jours, ce sont ceux qui restent avant que la mesure ne soit appliquée. Et en attendant, nul doute qu'elle continuera de crisper les uns et irriter les autres. Les poissons eux n'y verront rien. Rien ne ressemble tant à un visiteur vacciné qu'un visiteur non vacciné.

Extension du pass sanitaire

À partir du 21 juillet 2021, le pass sanitaire deviendra obligatoire dans tous les lieux de culture et de loisirs (théâtres, cinémas, musées, parcs d'attractions, festivals, salles de concerts...) accueillant plus de 50 personnes. Pour accéder à ces lieux, les personnes de plus de 12 ans devront donc présenter une preuve de non contamination au Covid : attestation de vaccination complète, test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 48 heures, résultat d'un test RT-PCR positif, d'au moins 11 jours et de moins de 6  mois, attestant du rétablissement du Covid. Il pourra être présenté au format papier ou numérique à partir de l'application Tousanticovid.

À partir de début août, le pass sanitaire devra être obligatoire dans les cafés, bars et restaurants, même en terrasse, mais aussi dans les centres commerciaux, les hôpitaux, les maisons de retraite. Il sera également obligatoire à bord des avions, des trains (TGV, Intercités) et cars interrégionaux pour les trajets de longue distance. Cette mesure fera l'objet d'un projet de loi qui sera examiné par le Parlement fin juillet.

Tous les personnels des lieux où le pass est imposé aux clients devront également être munis du pass sanitaire à compter du 30 août 2021.

Pour les adolescents de 12 à 17 ans, le pass sanitaire s'appliquera également à compter du 30 août dans les lieux où il sera exigé.