Le "Plan sargasses" acte II lancé avec l'installation du comité de pilotage

mer
Algues sargasses à la Porte d'Enfer (Anse-Bertrand) - avril 2022.
Algues sargasses à la Porte d'Enfer (Anse-Bertrand) - avril 2022. ©Nadine Fadel
Le comité de pilotage du "Plan sargasses II", piloté par les services de l’Etat a été installé, ce 9 mai. En déclinaison, la ville de Goyave a présenté ce même jour son projet global de gestion de ces algues, très présentes actuellement dans l'archipel.

Il nourrit tout les espoirs des professionnels mais surtout de la population. Le 1er comité de pilotage du "Plan sargasses II" a été mis en place ce lundi 9 mai par le préfet de Région, Alexandre Rochatte, pour pérenniser l’appui de l’Etat aux collectivités locales et contrer le phénomène des algues brunes.

Un second plan interministériel pour la période 2022-2025, soit près de 36 millions d’euros pour 4 ans. Ce qui traduit une augmentation de près de 30 % des financements de l'Etat. 

L’idée générale du plan est l’anticipation et la mutualisation entre les 13 communes impactées en Guadeloupe :

  • Mutualisation à travers un Syndicat Mixte Ouvert (SMO) qui devrait voir le jour sous peu (une idée du président de Région) ·        
  • Anticipation ensuite afin d’éviter chaque fois que c’est possible, de ramasser les algues sur les plages ou tout au moins de les canaliser sur des sites dédiées grâce à des barrages flottants déviants.    
  • Grâce au plan sargasses II et à la connaissance accrues du phénomène les collectivités pourront adapter leurs stratégies.

Hier également, à l’occasion d’une visite de terrain sur le territoire de la commune de Goyave, le représentant de l’Etat a eu l’occasion de dresser le bilan du premier "Plan Sargasses".
Le dispositif d’urgence, déployé en réponse à la crise de 2018 était doté d’un peu plus de 10 million d’euros.
Ce plan visait notamment un soutien exceptionnel aux collectivités à la fois en terme d’investissements (achat de machine) et de fonctionnement (prestations de ramassage, mobilisation des entreprises).

Grâce au plan national de prévention et de lutte contre les sargasses, des dispositifs avaient été mis sur pied, à Goyave. Avec ce "Plan sargasses II", la commune entend redoubler d'effort.

A (re) voir le reportage de Laurence Baptiste-Salomon et Bruno Pansiot-Villon :