Le procureur de la République met en garde contre une vidéo d'un viol sur mineur partagée sur les réseaux sociaux

justice
Réseaux sociaux
©franceinfo
Le procureur de la République de Pointe-à-Pitre met en garde contre la vidéo d'un viol d'enfant, qui circule actuellement par Whatsapp et réseaux sociaux. La détention et la diffusion d'images pédopornographiques sont punies par la loi. Deux personnes sont sous le coup d'une enquête judiciaire. 
Un vidéo mettant en scène le viol d'un enfant très jeune, d'environ 4 ou 5 ans, par un homme, circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et par Whatsapp.
Alerté, le procureur de la République de Pointe-à-Pitre rappelle les sanctions dans ce type d'affaire. 
 

Deux personnes poursuivies en Guadeloupe

Il s'agit, selon Patrick Desjardins d'une vidéo tournée en République dominicaine, il y a quelques temps. "L'auteur principal des faits, a été arrêté et sera jugé pour ces faits de viol" indique le procureur. 
Suite à l'apparition de cette vidéo chez nous, plusieurs enquêtes ont été ouvertes. Pour l'heure, annonce Patrick Desjardins, une personne, en Guadeloupe, a été poursuivie pour avoir diffusé auprès d'amis cette vidéo. Une seconde personne est en cours d'audition. Des poursuites seront également engagées.

Patrick Desjardins, procureur de la République de Pointe-à-Pitre

 

Aucune tolérance

Un rappel de la loi essentiel, car selon les éléments collectés par la justice, il semblerait que la transmission de cette vidéo se poursuivrait dans notre département.
Et le procureur tient à mettre en garde. Il n'y aura aucune tolérance sur ces faits graves. 

Patrick Desjardins

Les Outre-mer en continu
Accéder au live