Le recyclage des huiles usagées au cœur des nouvelles démarches de protection de l'environnement

environnement
André Zaffiro, directeur général de Cyclévia éco-organisme de recyclage des huiles et lubrifiants usagers était en visite en Guadeloupe. La Guadeloupe qui produit près de 1400 tonnes produits en Guadeloupe.

En la matière, avec près de 1400 tonnes produites, par an, la Guadeloupe représente le 2ème plus gros volume d’huiles usagées, dans les Départements et Régions d’Outremer, après la Réunion.

C’est la déchetterie de Jarry, qui a la charge de la collecte.

 

En visite en Guadeloupe, le directeur général de Cyclévia, André Zaffiro, un tout jeune éco-organisme créé il y a près d’un an, et spécialisé dans le recyclage des huiles minérales et synthétiques, trouve ici la vocation première de la jeune structure.

Toutefois, il estime malgré tout qu'il faut aujourd'hui trouver des solutions locales pour traiter en Guadeloupe les huiles et lubrifiants produits sur place

©Guadeloupe
Récupération d'huiles usagées
. ©O. Duflo

La politique de protection de l'environnement voulue par l'Etat vise aussi bien le recyclage d'huiles de vidanges ou d'huiles moteur que celui des huiles de friture et plus généralement aussi le traitement d'huiles alimentaires.

Aujourd'hui, on estime qu'en France, 90% des huiles moteurs usagées émises chaque année sont récupérées et recyclées. Deux solutions existent pour le traitement de ces huiles : ou la valorisation énergétique par incinération, ou la régénération pour obtenir un nouveau lubrifiant.