Le temps des croisières bientôt de retour en Guadeloupe

tourisme
Terminal de croisière, à Pointe-à-Pitre
©Eddy Golabkan
Les agences sont déjà fortement sollicitées. Et pourtant, il y a près de 2 ans, les retours de voyage avaient été dramatiques en Guadeloupe, provoquant la montée en puissance du Covid. Aujourd’hui avec un virus en recul et moins létal, les compagnies ont décidé d’alléger leurs protocoles sanitaires. Ce qui, pour certains au nombre desquels on compte de nombreux Antillais, présentent un avantage non négligeable.

Des navires refoulés, voire bloqués en mer, des passagers placés en quarantaine, paniqués, et surtout, des morts à bord et au retour…du Covid. La croisière 2020-2021 avait ainsi marqué les esprits, alors que le virus s’installait en Guadeloupe et dans le monde.

Mais l’activité n’avait pas dit son dernier mot, bizness oblige…Les premiers bateaux sont attendus en Guadeloupe à la mi-octobre. Plus de 200 escales annoncées, après près de 2 ans d’absence.

Et pour attirer, de nouveau, les clients, la plupart des compagnies a, ces dernières semaines, assoupli le protocole sanitaire.  C’est le cas de  Costa et MSC, très prisées des Guadeloupéens et Martiniquais. Ainsi MSC n’a pas hésité à lever tout simplement l’obligation vaccinale pour les résidents antillais. Seuls des tests seront exigés par MSC.
En revanche, il en sera tout autrement pour les étrangers, Allemands ou espagnols par exemple.  Au départ de Pointe à Pitre, ou de Fort de France, ils devront présenter une couverture complète…

Pour ce qui est de Costa, dans cette zone Caraïbe, tout le monde sera autorisé à embarquer, avec ou sans vaccins et quelques soit l’origine.  Les non-vaccinés, ou partiellement vaccinés devront uniquement disposer de tests négatifs de moins de 48 heures.

De quoi séduire les candidats. Les demandes en agence, sont déjà nombreuses pour la fin de l’année.

Des protocoles sanitaires, soumis toutefois à des changements selon la situation épidémiologique.