Le vaccin contre la variole du singe administré en Guadeloupe et dans le monde, "très efficace" selon une étude américaine

santé
Le vaccin contre la variole du singe bientôt disponible au fenua ©Polynésie la 1ère
3 cas confirmés et 80 personnes vaccinées en Guadeloupe... Le vaccin contre la variole du singe est très efficace, selon les autorités sanitaires américaines. Il le serait dès 2 semaines après la première dose. Le laboratoire danois "Bavarian Nordic" est le seul à produire un vaccin contre la maladie.

Selon les autorités sanitaires américaines, le vaccin contre la variole du singe est très efficace. Les personnes non vaccinées ont 14 fois plus de risque d'être infectées par le virus que celles vaccinées. 

L'analyse s'appuie sur les données d'une trentaines d'Etats du pays entre juillet et septembre 2022. Le vaccin du laboratoire danois "Bavarian Nordic" commercialisé sous le nom "Jynneos" aux Etats-Unis, "Imvanex" en Europe et "Imvamune" au Canada, est le seul approuvé spécifiquement contre la variole du singe. Ce vaccin contre la variole humaine (cousine de la variole du singe) est administré en deux doses, à 28 jours d'écart minimum.

Mais les données ont pris en compte les cas des personnes n'ayant, pour le moment, reçu qu'une seule dose, au minimum, deux semaines auparavant. 

Ces résultats laissent supposer que le vaccin protège dès la première dose. 

Reste maintenant à récolter des données sur l'efficacité du vaccin après la seconde dose. 

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, il y avait, à la date du 19 septembre, 61 700 cas confirmés et 23 décès enregistrés dans plus d'une centaine de pays dont l'immense majorité en Europe et en Amérique du Nord.

En Guadeloupe, trois cas de variole du singe ont été signalés. Les premiers vaccins ont été administrés en juillet. A ce jour, environ 80 personnes ont reçu, au moins, une dose de vaccin.