Le variant anglais de la Covid-19 également détecté à Saint-Barthélemy

coronavirus
Saint-Barth
©David Stanley

Le variant anglais du SARS-CoVv 2 a été identifié chez 2 personnes à Saint-Barthélemy, ont annoncé la préfecture de Guadeloupe et l'Agence régionale de Santé, ce samedi 13 février 2021.

Après la Martinique, la Guadeloupe et Saint-Martin, c'est à présent à Saint-Barthélemy que le variant anglais de la Covid-19 a été détecté. Ce samedi 13 février 2021, la préfecture et l’Agence régionale de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont informé que 2 personnes étaient contaminées sur l'île du Nord.

Les Antilles françaises font face au variant anglais

23 cas recensés en Martinique, 5 en Guadeloupe, 4 à Saint-Martin et désormais 2 à Saint-Barthélemy. Le variant anglais est désormais bien présent aux Antilles françaises. Comme le prévoit la procédure, le contact tracing en cours a été renforcé et les investigations à la recherche de contacts à risque élargies autour de ces personnes détectées positives. Celles-ci ainsi que les personnes à risque doivent se conformer aux mesures prescrites par l’assurance maladie et l’ARS. Elles concernent le respect de la période d’isolement et la stricte application des gestes et mesures barrières.

Lors du dernier bulletin sanitaire, dévoilé le 10 février dernier, à Saint-Barthélemy, entre le 1er et le 7 février, le nombre de nouveaux cas était de 52, dont 39 résidents permanents de Saint-Barthélemy contre 15 la semaine précédente. Cela porte à 455 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés, depuis le début de l'épidémie, il y a 11 mois.

Les autorités sanitaires indiquent que la diffusion de l’épidémie, en raison de la contagiosité supérieure de ce variant, pourrait s'accroître de manière importante, avant de rappeller les gestes barrières à appliquer face aux variants très contagieux :

  • le port de masques grand public homologués fabriqués selon la norme AFNOR SPEC-S76-001 de catégorie 1 ou de masques chirurgicaux;
  • la distanciation de 2 mètres au lieu d’1 mètre;
  • le lavage fréquent des mains ou utilisation du gel hydro alcoolique;
  • l’aération fréquente des lieux.