Législatives 2022. La France Insoumise présente ses candidats pour l'Outre-mer

élections
6198d4b40cc9f_000-96l24h.jpg
Olivier Serva, député de Guadeloupe, à l'Assemblée nationale. ©THOMAS SAMSON / AFP
LFI a présenté mercredi (15 juin 2022) les candidats qu'elle soutient en Outre-mer, provoquant un début de polémique sur son soutien à l'ex-député LREM Olivier Serva en Guadeloupe.

Dans un communiqué, LFI explique que la gauche est présente "dans la quasi-totalité des circonscriptions avec des perspectives de victoire dans la majorité d'entre elles".

Elle liste ensuite les candidats qu'elle soutient, indiquant qu'"en Guadeloupe, nous soutenons les candidatures d'Olivier Serva (ex-LREM, 1ere circonscription), de Christian Baptiste (DVG, opposé à la secrétaire d'Etat à la mer Justine Benin dans la 2e circ.) et d'Elie Califer (PS)".

Le député Olivier Serva a démissionné le 1er juin du groupe LREM à l'Assemblée nationale, expliquant que son territoire avait été "inaudible pendant les deux dernières années de crise sanitaire". Il avait aussi refusé de parrainer le président Macron pour la présidentielle.    
Selon la direction de LFI à Paris, Olivier Serva "a dit qu'il s'engagerait sur le programme de la Nupes".

Mais localement, les Insoumis de la première circonscription ont jugé dans un communiqué "inconcevable de renvoyer à l'Assemblée nationale quelqu'un qui a soutenu Macron contre les intérêts de la Guadeloupe". 

Le PS local a également déploré "la grande confusion générée par le soutien surprenant accordée, depuis Paris, au député sortant", dont "les évolutions récentes méritent d'être appréciées sur la durée".

Tous siégeront au sein des groupes de la Nupes

En Martinique, LFI soutient Jiovanny William (DVG), Marcellin Nadeau (parti d'extrême gauche Peyi-A) et Jean-Philippe Nilor (député sortant, Gauche démocratique et républicaine), ainsi que Johnny Hajjar, du parti progressiste martiniquais.

En Guyane, "nous soutenons les candidatures de Yvane Goua" (figure du milieu associatif, et porte-parole du collectif Trop Violans, né des remous des manifestations de 2017) et du syndicaliste Davy Rimane, qui affronte le député sortant LREM Lenaïck Adam.

À La Réunion, LFI soutient le PS sortant Philippe Naillet, la sortante du groupe communiste Karine Lebon (DVG), leur collègue Insoumis Jean-Hugues Ratenon, Emeline K/Bidi (LFI), Frédéric Maillot (DVG) et Perceval Gaillard (DVG). 

LFI soutient aussi, pour la Polynésie, Tematai Le Gayic, Steve Chailloux et le député sortant M. Moetai Brotherson, et pour la Nouvelle-Calédonie les indépendantistes Walisaume Wahetra et Gérard Reignier.

Enfin, à Saint-Pierre et Miquelon, ils soutiennent Olivier Gaston (LFI).

"Élus, ils pourront siéger au sein des groupes de la Nupes", a précisé LFI.