Les accidents graves se succèdent, en Guadeloupe. Une personne est morte, samedi soir, à Goyave

accidents
La victime de l'accident de Christophe/Goyave a été retrouvée sur le bas-côté de la RN1, ce samedi.
La victime de l'accident de Christophe/Goyave a été retrouvée sur le bas-côté de la RN1, ce samedi. ©SDIS Guadeloupe
Alors que les services de soins critiques des hôpitaux et cliniques de Guadeloupe sont sous tension, du fait de l'inédite 4ème vague de l'épidémie de Covid-19, les accidents graves se succèdent. De nombreux blessés graves sont à déplorer. Un piéton a aussi perdu la vie, samedi soir.

Une personne est morte, hier, samedi 21 août 2021, en début de soirée, après avoir été percutée par une voiture.
Il était 19h01, quand les pompiers ont été appelés à intervenir, sur la route nationale 1, section Christophe, à Goyave, où un accident venait d'avoir lieu, entre un véhicule léger et un piéton.
Une fois sur place, les secours (hommes du SDIS et gendarmes) ont dû procéder à "une large reconnaissance", pour localiser la victime, retrouvée sur le bas-côté, en arrêt cardio respiratoire.
Celle-ci a été déclarée décédée, par le Service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR).

Les accidents graves se succèdent

Le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de la Guadeloupe est très régulièrement sollicité, pour porter secours à des victimes d'accidents. Leur nombre ne semble pas baisser, malgré le confinement en vigueur dans le département.

Hier encore, une voiture est tombée dans un fossé de 15 mètre environ, sur la route de Caraque, aux Abymes, vers 14h15. Cet accident a fait 4 blessés, dont une femme de 30 ans, gravement atteinte. 

La voiture a fait un plongeon dans un fossé de 15 mètres - 21/08/2021
La voiture a fait un plongeon dans un fossé de 15 mètres - 21/08/2021 ©SDIS Guadeloupe

La veille, vendredi 20 août, deux autres accidents sont survenus : l'un sur le chemin de Trianon, à Petit-Bourg, peu après 14h30, l'autre sur la route "Albert Lazard, à Sainte-Anne, vers 18h00.
Dans le premier cas, où il était question d'un choc entre une voiture et un deux-roues, un jeune homme de 17 ans a dû être médicalisé sur place, par le SMUR, avant son transport au Centre hospitalier universitaire (CHU) ; son pronostic vital était engagé.
Le second évènement, similaire, s'est soldé par l'hospitalisation, dans un état grave, d'un autre jeune homme de 24 ans.

Les services d'urgence toujours sous tension

Autant de faits graves, contribuent à surcharger davantage les services hospitaliers d'urgence, mais aussi à augmenter l'activité des sapeurs-pompiers.

En effet, alors que la quatrième vague de Covid-19 touche très durement l'archipel, les places sont chères, aux urgences et en réanimation, dans les établissements de santé de l'archipel. Quant au SDIS, il a vu le nombre de transports de cas de Covid, ou suspectés Covid, augmenter fortement, ses dernières semaines.

C'est d'ailleurs, notamment, pour cela que la circulation des personnes a été réduite, par l'instauration du confinement, par la préfecture.