Les ambulanciers livreront les médicaments chez les patients bénévolement

solidarité
SIAGETS transporteurs sanitaires
Ce sera l'un des points positifs à retenir de la crise du coronavirus : la solidarité ne cesse de s'exprimer ! Ce sont aujourd'hui les ambulanciers de Guadeloupe qui tendent la main aux malades : ils livreront les médicaments bénévolement... même s'ils sont eux-aussi touchés par la crise.

Ajouter leur pierre à l'édifice


Les ambulanciers, pourtant déjà partie prenante du combat contre le coronavirus, à l'instar des soignants notamment, ont tenu à faire davantage.
Conscients que la prolongation de la mesure de confinement prolonge aussi d'autant l'isolement de certaines personnes, dont les séniors, ils ont décidé de mettre en place ce qu'ils appellent le "Portage de médicaments à domicile".
Un service supplémentaire aux habituels transports des urgences Covid-19, qui consiste à récupérer les médicaments des patients ne pouvant se rendre à la pharmacie et de leur apporter chez eux.
Objectif, pour les transporteurs sanitaires de l'archipel :

Témoigner de leur solidarité aussi bien vis-à-vis du secteur médical et paramédical, auquel ils sont rattachés, que de se montrer encore plus proches des patients et dévoués à l’intérêt général.

(Syndicat interdépartemental Antilles-Guyane des entreprises de transports sanitaires - SIAGETS)

 

Modalités du portage de médicaments à domicile


Une liste des ambulanciers volontaires pour participer à cette opération sera distribuée aux pharmacies. Ainsi, par secteur ou par commune, les responsables d'officines sauront à quel professionnels s'adresser pour un acheminement des livraisons, suivant un circuit sécurisé.
Explications du président du Syndicat interdépartemental Antilles-Guyane des entreprises de transports sanitaires (SIAGETS), en Guadeloupe, Franck LASSERRE :


Des ambulanciers non épargnés par la crise


Le président du SIAGETS Guadeloupe se dis fiers et reconnaissant envers les salariés des entreprises de transports sanitaires, qui font preuve de courage, tous les jours, pour affronter le ravageur Covid-19. Aujourd'hui, après plus d'un mois de confinement, les bonnes pratiques sont la règle, observée par chacun.

Mais le secteur, pour autant, n'a été épargné par la crise économique due à la situation sanitaire du pays.
En effet, les entreprises ont perdu près de 70% de leur activité habituelle. En revanche, elles assurent aujourd'hui, en première ligne, les urgences Covid.
Franck LASSERRE, président du SIAGETS Guadeloupe :