Les cas de Covid-19 multipliés par 4 en une semaine en Guadeloupe

coronavirus
Point Covid 12/01/2022
©Eddy M. Golabkan
Les chiffres de la contamination du Covid-19 s'envolent dans le département depuis quelques semaines. 13 215 nouveaux cas ont été recensés en une semaine. Plus de 60 000 tests ont été réalisés. Et depuis le début de semaine, plus de 6 000 ont été enregistrés.

"La situation est dans une évolution exponentielle"... La directrice de l'agence régionale de santé plante le décor. Entre le 3 et le 9 janvier, 13 215 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés dans l'archipel, contre 3 344 la semaine précédente. 

Tous les indicateurs sont dans le rouge

Les autorités sanitaires sont inquiètes... Et pour cause, le taux d'incidence a bondi, la semaine dernière. Il est désormais de 3 500 pour 100 000 habitants. En août dernier, au plus fort de la 4e vague ravageuse, ce taux était de 2 300. 

Le taux de positivité a également fortement augmenté et est passé de 12 à 21%. 

Ces chiffres sont en corrélation avec le nombre de tests effectués dans le département en une semaine. 62 683 tests ont été réalisés. Le variant Omicron reste majoritaire avec 96% des cas recensés contre 4% pour le variant Delta. 

16 nouveaux clusters ont été enregistrés. 21 sont en cours d'observation, notamment dans le milieu professionnel.

6 000 cas enregistrés en 2 jours

Les autorités sanitaires ont remarqué un glissement quant à l'âge des personnes contaminées. Si les semaines précédentes, la grande majorité des cas positifs concernaient les moins de 40 ans, ce pourcentage diminue progressivement. 55% des derniers cas recensés concernent des malades en dessous de 40 ans. Les Guadeloupéens des catégories d'âge plus élevées sont de plus en plus touchés. 

Preuve que l'épidémie connaît une croissance vertigineuse, Valérie Denux a annoncé qu'entre le lundi 10 et le mardi 11 janvier, 6 000 cas positifs ont été recensés. 

La tension hospitalière étroitement surveillée

La Guadeloupe ne fait pas exception puisque cette vague connaît maintenant un retentissement sur l'hôpital. 

65 nouvelles hospitalisations et 11 admissions en réanimation, la semaine dernière. Parmi ces derniers, aucun n'est vacciné, a précisé la directrice de l'Agence régionale de santé. 

Omicron touche davantage les enfants. Près de 800 enfants, de 0 à 9 ans ont été contaminés, la semaine dernière

6 enfants sont actuellement hospitalisés. 2 en pédiatrie Covid, 2 en unité de surveillance continue et 2 nouveaux-nés en unité de surveillance continue.

Deux nouveaux décès sont à déplorer, deux femmes âgées de 93 et 98 ans. La première décédée à Marie-Galante, la seconde au CHU. 

Pas d'envolée de la vaccination

7 697 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu la 1ère injection et 7 100 ont reçu la 2ème injection à ce jour en Guadeloupe.

Le taux de couverture vaccinale des moins de 18 ans en première injection est de 21,94 %.

Le taux de couverture vaccinale (au moins une injection) des personnes de plus de 18 ans, en Guadeloupe est de 47,17 %, à Saint-Martin, 50,89 % et Saint-Barth, 82,30 %.

Le taux de couverture vaccinale (au moins une injection) de la population de plus de 12 ans en Guadeloupe est égal à 44,48 %.

La vaccination du côté des soignants toujours en progression

À ce jour, le taux de protection des soignants libéraux est passé de 89,50 % en fin d'année sur le territoire à 90,74 % en y incluant les psychologues, la première semaine de l'année.

Les médecins et les dentistes enregistrent respectivement un taux de 95,47% et de 94,22%, les masseurs-kinésithérapeutes de 92,08%, les orthoptistes-orthophonistes améliorent leur score avec un taux de 90,84%, les sages-femmes de 88, 77% et les infirmiers passent de 57,64 % en semaine 38 à 87,77% en semaine 1 (soit un gain de près de 30 points, indique l'ARS).

Près de 80 % des psychologues sont vaccinés.

À noter que les pharmaciens titulaires d’officine sont tous en conformité avec l’obligation vaccinale.

Le taux de conformité du personnel est de 95% au CHUG, de 90,40 % à l’établissement public de santé
mentale, de 92,72 % au centre hospitalier de Saint-Martin, de 95,60 % au CHBT, de 99,25 % au centre hospitalier de Marie-Galante, et de 100% à la Polyclinique Saint-Christophe, 96,55% à La Violette, 98% aux nouvelles Eaux Vives, 96,19 % au centre hospitalier de Capesterre Belle Eaux, 81% à la clinique les nouvelles Eaux Marines et de 90% à la Clinique de Choisy.

Pas de nouvelles mesures annoncées 

Nous sommes au coeur de la 5e vague. Vague d'une violence que nous n'avions pas connu jusqu'à maintenant. 

Alexandre Rochatte, préfet de Guadeloupe


Le préfet entend casser la dynamique de progression de l'épidémie avec les mesures de freinage déjà mises en place sur le territoire. 
En conséquence, aucune nouvelle restriction n'a été annoncée, ce mercredi 12 janvier. 

Le port du masque, le respect des gestes barrières restent encore et toujours d'actualité. 
Le couvre-feu reste de 20 heures à 5 heures du matin. 

Les plages et autres plans d'eau sont interdits, à partir de 18 heures, les pique-niques y sont proscrits. 

Mais Alexandre Rochatte a d'ores et déjà annoncé que si ces mesures ne suffisaient pas, d'autres seraient prises. Il a notamment évoqué une révision du couvre-feu ou le confinement, si cela était nécessaire.