Les collectivités et communautés d’agglomération unies pour lutter contre les inondations

environnement
PAPI 1
©P. Robert
Eviter les inondations qui peuvent être meurtriers. Le PAPI des Grand Fonds est un bel exemple de collaboration inter-collectivités, à découvrir
Pour les prévenir, notamment dans les Grands Fonds, plusieurs collectivités ont travaillé de concert. Un bel exemple de collaboration entre collectivités et communautés d’agglomération. Les brusques montées d’eau dans les grands fonds ont toujours été un problème grave. Il y a même eu des morts.
En 2011, cinq membres d’une même famille ont perdu la vie. Ce sont les différentes modifications de la topologie des terrains qui sont à l’origine, entre autres, de ces inondations. Les Abymes, Pointe-à-Pitre, Morne-à-l’Eau, Moule, Gosier et Sainte-Anne ont travaillé de concert avec trois communautés d’agglomération et plusieurs autres instances pour mettre en place le Papi(*), le programme d’actions de prévention des inondations du bassin versant des Grands Fonds.
PAPI
©P. Robert

Mariane Grandisson est conseillère municipale de Sainte-Anne, déléguée à la prévention des risques, au développement durable et à l’animation de l’ouest de Sainte-Anne. Elle prend l’exemple du pont de Dupré.

Mariane Grandisson est conseillère municipale de Sainte-Anne

Le PAPI (*), le programme d’actions de prévention des inondations du bassin versant des Grands Fonds. Une zone sensible qui compte 22 000 personnes, 20% du réseau routier.

Fabert Michely, 1er adjoint au maire de la ville des Abymes, président du comité de pilotage du papi. 

Fabert Michely, 1er adjoint au maire de la ville des Abymes

De tout cela, il en ressort une réelle sensibilisation des collectivités locales à la nécessité de mener des démarches intégrées de prévention des inondations 
Mariane Grandisson est conseillère municipale de Sainte-Anne

Mariane Grandisson est conseillère municipale de Sainte-Anne

VOIR AUSSI :
©guadeloupe

 (*) Les programmes d’actions de prévention contre les inondations (PAPI), lancés en 2002, ont pour objet de promouvoir une gestion intégrée des risques d’inondation en vue de réduire leurs conséquences dommageables sur la santé humaine, les biens, les activités économiques et l’environnement. Outil de contractualisation entre l’État et les collectivités, le dispositif PAPI permet la mise en œuvre d’une politique globale, pensée à l’échelle du bassin de risque.
Une grande importance est donnée au développement d’une gouvernance locale renforcée, devant favoriser l’implication des parties prenantes et l’émergence de maîtres d’ouvrage au niveau du territoire du PAPI et, plus largement, du district hydrographique. Le PAPI d’intention peut ainsi constituer une première phase permettant le développement de connaissances et d’un mode de gouvernance adapté en vue de mener par la suite un projet global.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live