Les Guadeloupéens face à des factures d'électricité exorbitantes

société
factures EDF chères
©Storyblocks
Des centaines de Guadeloupéens ont fait part sur les réseaux sociaux de leur effroi à la réception de leurs dernières factures d'électricité. Pour certains, elles affichent des montants jusqu'à 10 fois plus importants que leurs factures habituelles.
"Avez-vous remarqué une augmentation sur vos factures EDF". Ce simple message posté sur les réseaux sociaux le 17 novembre dernier, a fait flamber la toile pendant deux jours. Plus de 600 messages d'usagers et tous font état d'une réelle augmentation de leur facture d'énergie. Parmi eux, Gerty Le Blanc, une résidente de Trois-Rivières. "Je n'ai rien changé à mon rythme de consommation, et je n'ai pas eu de changement notable dans ma vie ces derniers mois." assure-t-elle.

Elle avait déjà établi un échéancier sur des factures antérieures avec EDF,  avant d'être avertie qu'au regard de l'augmentation de sa consommation, ses échéances seraient presque doublées.
 
Courrier Gerty Le Blanc
©Gerty Le Blanc
Gerty Le Blanc s'est déplacée pour porter réclamation avant de trouver porte close. Son agence de référence ne reçoit pas la clientèle en raison du covid. Pour la saintanaise Sandra Mourouvin, la pilule est dure à avaler aussi. Même courrier signalant une augmentation sensible de sa consommation.

Quand elle porte réclamation, EDF lui répond que c'est une régularisation de la lecture du compteur qui n'avait pas été effectuée depuis des mois. "C'est le pire moment possible pour que cela intervienne. En raison de la crise sanitaire, mes revenus ont considérablement baissé. Je suis entrepreneure et cela fait 8 mois que je ne me paye plus car mon activitée, fortement liée au tourisme ne tourne plus." La réclamation ne suspend pas la dette. Seule option proposée, un échelonnement du paiement.
 

Une réponse au cas par cas

EDF ne semble pas donner de réponse unique aux différents cas qui lui sont reportés. Tantôt l'impact du confinement, tantôt une régulation des compteurs, ce qui est sûr c'est que le fournisseur d'énergie veut établir un diagnostic au cas par cas. En fonction de l'étude de la consommation antérieure, EDF se laisse le droit de vérifier s'il y a un vrai déséquilibre dans la facturation. L'entreprise estime qu'il peut aussi y avoir sur certaines factures une erreur d'index. Mais rien qui puisse vraiment expliquer pourquoi une femme vivant seule avec un bébé se retrouve avec une facture de plus de 2000 euros.

Jacques Nadal Chef du Service Clientèle d'EDF Archipel Guadeloupe
Quel que soit l'origine du mal, EDF garantit  tout de même vouloir apporter aux clients des réponses en fonction de leurs situations.

VOIR AUSSI : 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live