Les hôteliers de Saint-Martin respirent avec l'arrivée des premiers touristes américains

tourisme
Hôtels Saint-Martin
©Priscilla Romain
Grâce à l'assouplissement des autorités Françaises de Saint-Martin, les sites hôteliers vont de nouveau ouvrir leurs portes aux touristes américains. Jusque-là, seule la partie hollandaise leur était ouverte.
Les professionnels du tourisme de Saint-Martin l'espéraient depuis longtemps et ils ont bichonné leurs villas, guest-houses et hôtels dans l'attente de ces visiteurs qui leur avait tant manqués. L'île, qui vit principalement du tourisme, mise désormais sur l'arrivée des américains qui constituent une clientèle importante.

Il faut dire que Saint-Martin coche toutes les cases du rêve caribéen. 37 plages, des spots nautiques, des restaurants et une ambiance nocturne assurée en partie Hollandaise. L'économie du tourisme qui avait déjà été très bousculée par l'ouragan Irma et a pris de nouveau un coup avec la fermeture de la frontière.
 

Un protocole stricte

La réouverture, ne s'est faite qu'au prix d'un engagement des hébergeurs à respecter un protocole sanitaire négocié avec l'Agence Régionale de Santé, l'État et la Collectivité qui vise à reprendre l'activité en protégeant à la fois les clients et les salariés. La procédure est contraignante mais permet, au moins, d'avoir l'assurance de pouvoir reprendre du service. Les touristes sont, eux aussi, heureux de voir l'activité redémarrer.
 

Nous venons en vacances ici depuis 42 ans. Mais nous n'avons pas pu le faire en mars dernier, à cause du coronavirus. Nous avons respecté toutes les règles sanitaires de Saint-Martin et Sint-Maarten. Et on a eu les autorisations. Je trouve que vous prenez le Covid19 très au sérieux.

Touriste Américain.


Pas encore gagné

Seuls 15 hôtels sur les 21 classés avant l'ouragan Irma ont la possibilité d'accepter des réservations de touristes américains. Pour les autres, l'inquiétude demeure, avec le risque de travailler à perte avec un faible taux de remplissage. Seuls les hébergeurs qui ont signé le protocole sont, officiellement, en mesure d'accueillir les touristes américains.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live