Les organisations politiques indépendantistes unies face à la crise sociale

social
Organisations indépendantistes en réunion face à la crise sociale
Organisations indépendantistes en réunion face à la crise sociale ©Olivier Duflo
Une réunion de plusieurs organisations politiques patriotiques ce matin. Elles se sont adressées à la presse pour donner leur ressenti quant à la crise sociale qui touche la Guadeloupe. Une crise sociale mais qui selon ces organisations est aussi une crise politique.

L'ANG, Allians pou Gwadloup, le CIPN, le MIR, le FKNG ou bien l'UPLG, autant d'organisations politiques patriotiques se sont réunies ce matin, aux Abymes, pour parler d'une même voix et pour donner leur position face à cette crise sociale qui touche la Guadeloupe. 

Pour Laurence Maquiaba, porte-parole de l'ANG, cette crise était prévisible.

Par rapport à la gestion de la crise, cela fait vingt mois que les représentants des Guadeloupéens qu'ils soient politiques, économiques ou culturels ne sont pas écoutés ou entendus quand ils demandent des ajustements ou des aménagements pour la gestion de cette crise. Si tout le monde est mis sur le bas-côté et que deux personnes que l'on n'a pas choisi décident de tout, c'était prévisible que cette crise arrive aujourd'hui. 

Laurence Maquiaba, porte-parole de l'ANG

 

Ils appellent à une domiciliation du pouvoir. Toutes ces organisations politiques patriotiques veulent  aujourd'hui parler d'une seule et même voix, et exigent urgemment une concertation avec l'Etat.

A écouter Laurence Maquiaba, porte-parole de l'ANG, au micro de Ludivine Guiolet-Oulac et Olivier Duflo