Réactions mitigées des élus guadeloupéens après les annonces d'Emmanuel Macron

politique
Congrès des élus de la Guadeloupe
©Olivier Lancien
Lors de sa quatrième allocution depuis le début de la pandémie de coronavirus, Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures, parmi lesquelles la prolongation du confinement jusqu'au 11 mai. Une intervention peu rassurante pour certains élus de Guadeloupe. 
Les réactions politiques sont assez mitigées quant aux annonces du président de la République
espèrent que ces promesses seront tenues. 

Leurs réactions :

Ary Chalus souligne la prise en compte des besoins de l'Outre-mer.
Josette Borel lincertin prend acte du mea culpa du chef de l'Etat sur les disfonctionnements de cette gestion de crise.
Le député Max Mathiasin observe que le chef de l'Etat a "enfin dit la vérité". Cela devrait, selon lui, obliger les autorités à modifier leur communication et leurs méthodes de gestion de la crise sanitaire.
Sans tomber, dit-elle dans la critique systématique, Sonia Pétro, la présidente des Républicains de Guadeloupe reste sur sa fin. Elle attendait un plan et une stratégie claire, dit-elle.
Déception du côté de la France Insoumise... Pour la déléguée locale, Nadège Montout, cette intervention est toujours dans le flou et la confusion.
Pour le parti socialiste, la situation est, certes, difficile, mais le premier fédéral, Hilaire Brudey note une insuffisance de réponses de la part d'Emmanuel Macron.
Le GUSR salue l'intervention humble du président de la République.