Les Sablières : une réouverture en force au nez et à la barbe des grévistes

social
Les grévistes des Sablières
©Ronan Ponnet

Alors que la direction de l'entreprise Les Sablières de Guadeloupe a communiqué sur la réouverture du site ce mardi 5 janvier au matin, les grévistes, eux, restent mobilisés pour le respect de leurs revendications.

La tension entre les grévistes des Sablières et la direction du site ne désarme pas. Le site a ouvert ce matin sous la garde des forces de l'ordre. Pour ce faire, six employés non grévistes ont pu reprendre leur poste. Mais les négociations avancent encore à petits pas et ce malgré l'implication active des agents de la DIECCTE. Les grévistes se disent résignés face à la démonstration de force de la direction, qui, selon leurs déclarations, n'en serait pas à son coup d'essai.

Embauche des salariés en intérim

Le conflit, commencé à la mi-novembre 2020, achoppe désormais sur une série de revendications parmi lesquelles l'embauche de 4 salariés actuellement sous le régime de l'intérim.

Didier Dyvrande

Sur les autres points, tels que le respect de la convention collective du BTP, la reconnaissance de la section syndicale UGTG et la mise en place d'une organisation sociale, le dialogue entre les deux parties, toujours par le biais d'une médiation avec la DIECCTE, a accouché de quelques avancées.

Une reprise compliquée

Toutefois, l'épisode de la réouverture révèle la dégradation inquiétante des relations entre la direction et les salariés, qui fait d'ailleurs craindre la fin de la grève et le retour en poste. Si les termes d'un protocole de fin de conflit arrivent vraiment à émerger, les grévistes ne se font pas d'illusions sur les défis qui les attendent.

Didier Dyvrande

 

À lire aussi

 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live