Les syndicats hôteliers alertent sur une dégradation des conditions de travail des employés

social
UTHTR mobilisé
©Alexandre Houda

Les syndicats hôteliers s'inquiètent de la remise en question, par le groupement des hôteliers de Guadeloupe de plusieurs points cruciaux de la convention collective encadrant la rémunération et les conditions de travail des employés.

C'est un avertissement. Un premier palier de mobilisation pour les affiliés de UTHTR-UGTG. Ils ont été mis en alerte, il y a quelques mois déjà, par la mise en place, à la Toubana et à la Créole Beach d'accord de performance collective.

 

Ce dispositif, permet aux chefs d'entreprise de modifier la durée du travail, la rémunération et la mobilité des salariés pour préserver les emplois menacés par le ralentissement de l'activité. Il s'articule, normalement, en fonction du contrat de travail.

 

Des conditions de travail en péril

Mais ce qui a réveillé l'ire du syndicat c'est l'annonce d'amendements dans la convention collective des Hôtels de Guadeloupe.

 

Teddy sarmezan

 

Une initiative d'autant plus mal comprise, que les hôtels ont bénéficié de nombreux leviers européens et gouvernementaux destinés à amortir l'impact de la crise sanitaire.

 

Pour l'heure, l'UTHTR a simplement réuni ses équipes afin d'exposer les points de litige sur les modifications annoncées. Elle tient à consulter l'ensemble des salariés et de ses affiliés avant d'envisager un mouvement social.