guadeloupe
info locale

Les traqueurs de coronavirus en Guadeloupe

coronavirus
Désinfection en entreprise
Depuis la propagation du coronavirus, des entreprises sont en pointe du combat qui se mène pour freiner la contagion.  Ce sont les entreprises de désinfections et de nettoyage. Ces traqueurs de virus sont au travail, sept jours sur sept dans l'Archipel.
La crise économique est déjà là et va mettre à terre la majorité des commerçants et artisans de Guadeloupe. Les aides sont inadaptées et rarissimes. A part l’alimentaire, le médical, la Pharmacie, une catégorie est en train de travailler à fond dans l’archipel : ce sont les entreprises de désinfections et de nettoyage.
Exemple : Celui de Patrice Charin, il gère une petite société de nettoyage extrême

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère


 

De nombreuses normes en matière de nettoyage et de produits utilisés

Il faut le savoir l'improvisation en ce domaine est à bannir. Le nettoyage de locaux professionnels est soumis à un grand nombre de normes qui, selon le secteur concerné, sont plus ou moins contraignantes. Les secteurs les plus sensibles en matière d’hygiène et d’entretien sont :
• Les hôpitaux : des zones de risques allant de 0 (risques faibles) à 4 (risques très élevés) ont été définies dans le secteur hospitalier. Le nettoyage dans le milieu hospitalier suit donc un certain nombre de règles en fonction du risque de contamination présenté par la zone considérée. Cette démarche qualité conduit à l’établissement d’un plan de nettoyage qui comprend :
– Un protocole de nettoyage et de désinfection des locaux qui rappelle le déroulement précis des opérations et leur fréquence, les produits et leurs conditions d’utilisation, la nature des revêtements.
– Des procédures d’entretien et de maintenance du matériel et des équipements.

• Les industries agroalimentaires, les activités de restauration : ces secteurs sont soumis à de multiples règles sanitaires garantissant la sécurité alimentaire. Le nettoyage dans ce type d’industrie doit donc être rigoureux et fréquent, et veiller à la sécurité des consommateurs, notamment sur les processus de nettoyage (éviter tout contact des produits nettoyants avec les produits alimentaires), l’hygiène des procédés et du personnel, la compatibilité des produits de ménage avec le milieu alimentaire…
• Les industries de haute technologie (électronique, chimique, etc.) : ces secteurs sont particulièrement fragiles. Le personnel qui y travaille est soumis à des règles de sécurité draconiennes, et l’activité de nettoyage industriel suit des protocoles très précis pour éviter tout risque de contamination du milieu (salle blanche).
Enfin, les produits nettoyants utilisés sont soumis également à des réglementations strictes, prévues pour protéger les usagers et l’environnement.