Les violences au sein des familles n'épargnent pas la commune de Capesterre Belle Eau

coronavirus
Le commissariat de Police de Capesterre Belle Eau
Le commissariat de Police de Capesterre Belle Eau
Comme dans la plupart des communes de Guadeloupe et de la France hexagonale, ce confinement s'accompagne de son lot de tensions et violences au sein des familles et des couples. Capesterre Belle Eau ne fait pas exception. 

 
Le 15 avril vers 14h30 les fonctionnaires du commissariat de Capesterre Belle Eau sont appelés pour un différend conjugal, secteur Cayenne, avec menaces à l'arme blanche. Le compagnon, âgé d'une trentaine d'années, a frappé sa compagne avec les mains et l'a menacée avec un coutelas. Rapidement arrivés sur les lieux, les fonctionnaires ont eu maille à partir avec le mis en cause qui n'a pas hésité à utiliser son vélo comme arme pour empêcher son interpellation. Deux agents ont été légèrement blessés à la main. Il a réussi à prendre la fuite. L'un des agents est toujours en arrêt à ce jour. La victime a été conduite à l'hôpital. Elle est en lieu sûr. Son compagnon est toujours recherché. 

Cinq jours plus tard, vers 18h, les fonctionnaires de police doivent intervenir cette fois dans le cadre d'une dispute entre ex concubins sur le secteur de Fromager. Le lendemain, la femme, âgée d'une trentaine d'années, dépose plainte contre son ex concubin pour des violences. Elle avait le poignet tordu . L'homme âgé d'une vingtaine d'années a été placé en garde à vue le 23 avril au commissariat de Capesterre B/E. Mais il a déposé plainte à son tour, contre son ex-compagne car il avait un certificat de moins de 8 jours d'ITT. Sa garde à vue est alors levée le jour même. Et c'est au tour de son ex-compagne d'être placée en garde à vue. Comme chacun d'eux niait les faits qu'ils se reprochaient mutuellement, ils seront convoqués ultérieurement au tribunal judiciaire de Basse-Terre, en tant qu'auteurs et victimes pour chacun. La garde à vue de la compagne a été levée dans la journée.

Jeudi, le commissariat de Capesterre a été saisi par le parquet de Basse-Terre pour des faits de violences dans une fratrie, faits qui se sont déroulés dans la soirée du 10 avril entre 22h et 23h, secteur Cité des Sources à Capesterre Belle Eau. Les deux frères s'étaient battus dans la maison familiale. L'un des deux frères, âgé de 55 ans, a eu la clavicule cassée. Il a fui la maison et s'est réfugié à 800 m de là. Il a été pris en charge en charge par les sapeurs-pompiers. L'auteur présumé, l'autre frère, âgé de 51 ans, a été placé en garde à vue dans les locaux du commissariat de Capesterre hier. A l'issue de sa garde à vue, il a été présenté au parquet de Basse-Terre aujourd'hui puis placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Basse-Terre. Il comparaîtra le 28 avril en comparution immédiate.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live