Une libération anticipée de prison pour cause de Covid-19 et un nouveau départ pour Malick

témoignage
Prison Fresnes
©Stéphane de Sakutin / AFP
Des milliers de détenus ont été libérés, avec la crise sanitaire, pour éviter la propagation du virus en cellule. Parmi eux, Malick, jeune homme d'origine guadeloupéenne, âgé de 22 ans. Il témoigne.
11 500 détenus ont bénéficié d’une libération anticipée en France, en raison de l’épidémie de coronavirus. L’objectif étant de désengorger les prisons, où la distanciation sociale est particulièrement difficile à respecter. Parmi les bénéficiaires de cette mesure exceptionnelle : Malick, 22 ans. Incarcéré depuis juillet dernier à Fresnes, en région parisienne, ce Guadeloupéen d’origine a pu quitter la prison deux semaines après le début du confinement.
 

Point de départ d'une nouvelle vie pour Malick

A Fresnes, les mesures liées à l'épidémie de coronavirus se sont mises en place assez rapidement, explique Malick, sorti de prison depuis quelques semaines. Très vite, les parloirs sont supprimés, moins de cantine et aucune activité de groupe, non plus. 
Parallèlement, les gardiens distribuent aux détenus des documents qui parlent de mesures exceptionnelles de libération anticipée. Malick, qui en était déjà à sa deuxième condamnation à de la prison à l'âge de 22 ans, s'est dit qu'il avait peut-être une chance de sortir plus tôt que prévu. 
C'est alors que sa mère lui parle de Wake Up Café, un organisme qui s'occupe de réinsertion de détenus. Il les contacte... L'accompagnement de l'association, plus la garantie d'être logé par sa famille, ont été le sésame, pour quitter sa cellule pour trois. 
Malick passe en aménagement de peine le 31 mars, quitte la prison dès la semaine suivante. Et là, il découvre sa ville en banlieue sous régime de confinement. 
Malick voit la conseillère d'insertion tous les mois et se rend chaque jour dans les locaux de Wake Up Café, où il travaille à se construire un avenir. Il assure qu'il a bien réfléchi durant son incarcération et que cette libération anticipée a marqué le début d'une autre vie. 

Le reportage de Tessa Grauman : 

Témoignage de Malick