guadeloupe
info locale

Lucette Michaux-Chevry placée en garde à vue

justice
Lucette Michaux-Chevry.800
Lucette Michaux-Chevry ©4LP
C’était la question que tout le monde se posait depuis plusieurs semaines : Lucette Michaux-Chevry est-elle aussi concernée par le dossier de détournements présumés de fonds publics à la CASBT ? La présidente est actuellement en garde à vue. Son domicile a été perquisitionné ce matin. 
Depuis 8h30, La Présidente de la communauté d'agglomération Grand Suc Caraïbe est entendue dans les locaux de la Police judiciaire au Morne Vergain, aux Abymes.

24 heures de garde à vue

Lucette Michaux-Chevry a été placée en garde à vue pour 24 heures, précise une source proche du dossier. Les enquêteurs du pôle financier s'interrogent notamment sur les conditions de règlement de plusieurs marchés publics effectués par la CASBT. Une autre source évoque "des factures douteuses". Un chef d'entreprise travaillant dans l'environnement dans le sud Basse-Terre a également été placé en garde à vue, depuis ce matin. 

Plusieurs perquisitions

Ce nouveau rebondissement intervient après une série de perquisitions effectuées hier matin, par les enquêteurs du SRPJ, au siège de la CASBT à Basse-Terre. Perquisitions qui seraient elles-mêmes que la prolongation de celles effectuées le 9 février dernier et qui avaient débouché sur les mises en examen de Fred Madinécouty, le directeur général des services, de son adjoint, Georges Chasselas et d'un élu communautaire, René Claude Monrose, pour recel d'abus de biens sociaux, détournement de fonds publics, escroquerie en bande organisée, association de malfaiteurs et trafic d'influence. 

De source proche de la PJ, on laisse entendre que le cercle des mis en cause pourrait encore s'élargir dans les jours et les semaines à venir. 
Publicité