LYCEE/ La filière aéronautique : une voie vers l'excellence professionnelle

transports
La filière aéronautique : une voie vers l'excellence professionnelle
Son rêve : faire voler son propre avion un jour. ©Olivier Duflo
Les avions vous font rêver et vous aimeriez en connaître tous les rouages ? Si vous êtes futur lycéen et cherchez votre voie, la filière aéronautique est peut-être faite pour vous. En seconde et Terminale, seuls 30 élèves y sont inscrits, en Guadeloupe. Ils ont été choisis sur leurs motivations.

L'académie de la Guadeloupe organise, depuis le 14 et jusqu'au 19 février 2022, la première édition de la Semaine des lycées professionnels.


L'excellence de la voie professionnelle

L'objectif de cet évènement est de "valoriser l'excellence de la voie professionnelle", dont la multiplicité des filières est trop peu connue, dans l'archipel.
Les formations proposées au sein des lycées professionnels sont victimes d'idées reçues et de représentations erronées, selon le Rectorat. Pourtant, elles offrent maintes opportunités d'insertion et, pour les entreprises, sont sources d'une main d'œuvre potentielle appréciable, car il s'agit de "jeunes motivés, dotés de compétences techniques solides", plaide cette instance.

En Guadeloupe, les élèves ont le choix parmi les 13 familles de métiers qui comportent 33 spécialités de baccalauréat professionnel, implantées dans les 22 lycées professionnels et sections d'enseignement professionnels de l’académie.

La filière aéronautique

Zoomons aujourd'hui sur la filière aéronautique. Ceux qui s'inscrivent dans cette voie sont promis à un bel avenir, alors que les emplois correspondants vont de pair avec des salaires qui peuvent parfois s'envoler.
Bien sûr, c'est avant tout une affaire de passionnés, comme ces jeunes de première professionnelle, spécialité "mécanique aéronautique", du lycée de Blanchet, à Gourbeyre.

Plus j'apprends, plus ça me donne envie d'en faire mon métier.

Tommy Jacques-André

Déjà mon père était dans le domaine de l'aéronautique. Et, vu que j'ai toujours aimé la mécanique et les avions aussi, je me suis dit que ça pourrait être un métier assez intéressant.

Melvin Plocoste

Franchement, de voir les avions, ça me plait vraiment beaucoup. Et je vois que c'est immense de voir un avion... ça me donne vraiment envie d'aller travailler et comprendre le fonctionnement et la réparation de cet engin.

Thomas Graham

Elève de première professionnelle, spécialité "mécanique aéronautique", du lycée de Blanchet, à Gourbeyre.
Elève de première professionnelle, spécialité "mécanique aéronautique", du lycée de Blanchet, à Gourbeyre. ©Olivier Duflo

Marie-Lyne Plaisir et Olivier Duflo sont allés en immersion dans la classe de ces élèves. Voici leur reportage :