Maladie d’Alzheimer : deux récentes études suscitent "l’espoir" selon l’Institut Pasteur de Lille

alzheimer
Montage Alzheimer
Le 21 septembre est la Journée Mondiale Alzheimer. ©Pixabay / DR
Comme chaque année, la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer se déroule le 21 septembre. C’est l'occasion d'informer et de sensibiliser l'opinion publique sur cette maladie qui touche plus d'un million de personnes en France, tandis que la recherche avance.

La journée mondiale de la maladie d’Alzheimer c’est ce 21 septembre 2022. Cette 29e édition a retenu comme thème : "Et en 2022, alors on danse" ? 

"La danse favorise l’inclusion sociale, la créativité et l’engagement social des personnes atteintes d’une maladie neuro évolutive et cela, sans passer impérativement par la communication verbale" explique France Alzheimer sur son site internet.

Dans la continuité de notre évènement de 2021, nous avons souhaité réaliser un nouvel évènement fédérateur et festif mobilisant l’ensemble de notre réseau (…). La journée mondiale Alzheimer offre une occasion de rompre l’isolement pour certains, de s’informer et de soutenir la recherche pour d’autres.

francealzheimer.org

La maladie d’Alzheimer est une maladie neuro dégénérative (c’est-à-dire une atteinte cérébrale progressive conduisant à la mort neuronale) caractérisée par une perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions intellectuelles (cognitives) conduisant à des répercussions dans les activités de la vie quotidienne.

La recherche évolue

Des essais cliniques ou thérapeutiques concernant cette pathologie sont en cours. "Ils contribuent à la recherche sur la maladie en permettant de mieux la comprendre ou la traiter".

Deux récentes études ont permis de franchir un nouveau pas dans la connaissance de la génétique de la maladie, "laissant entrevoir l’espoir de nouveaux outils d’aide au diagnostic, et d’une médecine personnalisée" d’après l’Institut Pasteur de Lille.

La première parue dans la revue scientifique américaine Nature Génétics, constitue "la plus grande étude mondiale d’analyse génétique", en comparant le génome de patients à celui de témoins.

Cette étude européenne apporte une meilleure compréhension des processus physiopathologiques impliqués et conforte les connaissances déjà acquises, notamment l’implication des cellules microgliales. Le second point, qui constitue l’avancée la plus intéressante au niveau physiopathologique, est l’implication de l’axe TNFα (Tumor Necrosis Factor), clairement pointé du doigt par cette analyse, et qui renforce le rôle de l’inflammation dans le développement de la maladie. Cela ouvre une voix thérapeutique pour cibler cet axe TNF.

Institut Pasteur de Lille

Des variants rares

Une seconde étude menée à Lille a été dévoilée. Elle est "basée sur un séquençage à très haut débit et constitue des informations complémentaires" à celles décrites précédemment, en se concentrant sur des variants dits rares.

Cette étude a permis de caractériser 8 gènes rares qui sont associés au risque de développer la maladie d’Alzheimer, mais cette fois-ci par l’agrégation de variants rares.  Ces gènes sont encore plus importants que les autres puisqu’ils constituent probablement des éléments clés qui gouvernent de mécanisme du développement de la maladie.

Institut Pasteur de Lille

Trouvez le détail de ces récentes études ICI.

Maladie d'Alzheimer / santé

Accompagnement d'un homme de 71 ans atteint par la maladie d'Alzheimer.  ©Martinique 1ère

Un quotidien familial perturbé

La maladie d’Alzheimer bouleverse la vie du malade et de son entourage. "C’est tout un quotidien qu’il faut repenser en fonction de la personnalité et des besoins du malade, de l’évolution de la pathologie, de la capacité de l’entourage à gérer tous ces bouleversements ".

Lutter contre les préjugés

France Alzheimer est la seule association nationale de familles reconnue d’utilité publique. Durant la journée mondiale, plusieurs manifestations sont organisées dans l’hexagone et en Outre-mer. 

L’objectif est de "mettre en lumière les difficultés rencontrées par les personnes malades et leur proches, sensibiliser la population à la maladie, briser les tabous existants, faire connaître les actions menées sur le territoire par France Alzheimer et aiguiller les familles, pour mieux répondre à leurs besoins".