La maraude des encombrants : une action citoyenne et écologique

écologie
Ramassage des encombrants
©Bruno Pansiot-Villon
C’est en voyant les encombrants s’amonceler dans chaque petit coin de nature que Fabrice Flainville a enfilé sa veste citoyenne. Avec son camion, il passe à domicile récupérer l’électroménager défectueux, pour l’acheminer en déchèterie.
 

L'engagement d'un citoyen

Que faire de ces déchets blancs (matériel électroménager), qui s’amoncèlent à l’abri des regards, cachés dans la nature ?
Fabrice Flainville, simple citoyen, a toujours été choqué par l’abandon pur et simple de ces ordures.

Je n’ai jamais aimé tomber sur des réfrigérateurs ou des machines à laver, qui croupissent dans la nature. J’ai bien vu qu’il y avait un défaut de ramassage. Mais en attendant, que faire ?

Fabrice Flainville

Agir, tout simplement.
Pour pallier les difficultés d’acheminement à la déchèterie, renc ontrées par les particuliers, Fabrice Flainville s’est substitué au service public.
En dehors de ses horaires de travail, avec son camion, il récupère les ordures abandonnées, aux points qu’il a préalablement repérés, mais prend aussi rendez-vous, chez les demandeurs, pour retirer leurs encombrants directement au domicile.
©Guadeloupe La 1ère
 

Un vrai problème sociétal

Par le biais de cet engagement écologique, le bénévole a découvert un réel problème sociétal.

J’ai pu constater, en allant rencontrer les gens, qu’il s’agissait souvent de personnes isolées, sans moyen de transport ou simplement de personnes âgées, qui se retrouvaient coincés avec leur électroménager hors d’usage. 

Fabrice Flainville

Car, après achat, une fois l’électroménager neuf livré et installé, les anciens appareils ne sont pas récupérés et leur traitement reste à la charge du particulier. Quand il ne l’abandonne pas aux encombrants, il se retrouve, donc, condamné à un stockage de fortune au domicile. Et le problème est général. Alors qu’il pensait se cantonner au territoire de Pointe-à-Pitre, il sillonne presque tous les samedis, plusieurs communes l’archipel, de Goyave, aux Abymes.
 

Créer la bonne dynamique

Cette action n’est pas vaine.
Depuis quelques semaines de tournées, l’homme a déjà attiré l’attention de certaines mairies. La mairie de Pointe-à-Pitre, notamment, l’a déjà invité à rejoindre ses brigades de nettoyage. C’est exactement la dynamique que Fabrice voulait créer.

Je veux prouver que ces actions fonctionnent et proposer, même aux mairies, de mettre en place des brigades capables de retirer les encombrants, chez l’habitant.

Fabrice Flainville

Un service qui étoufferait toute tentation de jeter directement dans la nature. Pour l’heure, l’homme effectue seul ses maraudes et va jusqu’à réaliser une dizaine d’enlèvements par action. Il tient un cahier bilan de ses expériences, afin d’aider à la création d’un réseau solidaire et citoyen plus organisé.
Déchets blancs - électroménager
©Bruno Pansiot-Villon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live