Manifestation de planteurs marie-galantais contre l'acheminement des cannes de l'île vers Gardel

agriculture marie-galante
Planteurs marie-galantais
©L. Gaydu

Malgré les décisions officiellement annoncées en faveur du boyage des cannes de Marie-Galante par l'usine de Gardel au Moule pour cette saison 2021, plusieurs dizaines de planteurs de Marie-Galante ont une nouvelle fois exprimé ce samedi, leur mécontentement face à cette décision

Ils ne sont pas prêts de baisser les bras dans le combat qu'ils ont décidé de mener pour empêcher que les cannes de Marie-Galante soient acheminées vers le Guadeloupe pour être boyées à Gardel. Dans une manifestation qui les as conduits en plusieurs lieux de l'île pour susciter la mobilisation de la population, ce sont plusieurs dizaines de planteurs, d'ouvriers de l'usine, de transporteurs soutenus en cela par leur famille respective, qui ont ainsi rappelé cette position.

Et derrière ce mouvement, la crainte innée des Marie-Galantais d'être dépouillés de l'un des plus importants vecteurs économiques de l'île, l'Usine de Grande Anse. Tous voient derrière la décision des autorités, soutenues en cela par les responsables de la SICAMAG, une volonté de péréniser ce que l'on dit exceptionnel, le transfert des cannes de l'île vers Gardel.

Et les leaders du mouvement n'en démordent pas, il vaut mieux ne rien gagner sur la récolte 2021 pour qu'il n'y ait aucun précédent que d'aucun pourrait vouloir maintenir par la suite.

Philippe Céva, planteur

Des propos auxquels le président de la SICAMAG ne cesse de répondre, sans pour autant être entendu.

Ferdy Créantor président de la SICAMAG

Entre temps, la Région a fait savoir qu'elle prendrait en charge le transfert des cannes.

COMMUNIQUE DE LA REGION

Mais cela n'aura pas suffit à désamorcer leur détermination répétée le soir même par l'une des portes-parole du mouvement.

Dans une semaine, ils seront encore là et espèrent être plus nombreux pour marquer leur opposition, la seule selon eux à défendre les intérêts de Marie-Galante