Poursuite de l'expérimentation du transfert des cannes de Marie-Galante vers l'usine de Gardel

agriculture marie-galante
Transbordement des cannes de Marie-Galante
©Christian Danquin

Une troisième journée expérimentale de transfert des cannes de Marie-Galante vers Gardel s’est déroulée ce vendredi. 1 000 tonnes étaient prévues. Mais au final, 900 ont été pesées à l’usine de Grande-Anse, et ce sont 838 tonnes seulement qui ont pu être embarquées sur la barge,

L'expérimentation du transfert des cannes de Marie-Galante vers Gardel se poursuit et permet aux différents interlocuteurs de mesurer réellement les incidences réelles de ce transfert en premier lieu pour ce qui est de la logistique mais aussi, les incidences sur la qualité des cannes livrées.
Et les circonstances de chargement ce vendredi se sont avérées plus compliquées. Il était cependant convenu que l’embarcation quitte le port de Folle-Anse dès 16h, ce qui a été respecté.
Par ailleurs, le test a permis cette fois-ci de charger, non pas seulement des « cannes longues » (c’est-à-dire récoltées à la main), mais aussi 355 tonnes de « cannes machine » (donc coupées mécaniquement).
La barge est retournée à Marie-Galante, depuis 6h ce matin, pour un nouvel essai portant sur 1 000 tonnes ce samedi.
On retiendra cependant que la richesse saccharine des cannes livrées ce vendredi affichait un taux moyen de 9,29.