publicité

Maxette Grisoni-Pirbakas en 12ème position sur la liste pour les Européennes du Rassemblement National

Une information qui ne manquera pas de surprendre. Elle suppose tout d'abord que Christiane Delannay-Clara a donc été évincée de cette même place sur la liste. Elle suppose ensuite un surprenant rapprochement entre Maxette Grisoni-Pirbakas et le Rassemblement National

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Il avait en effet été annoncé le 14 janvier dernier qu'elle occuperait une telle place sur la liste du Rassemblement National. Mais dés cette annonce, un imbroglio s'était alors révélé quant à son passé politique dans l'Hexagone. Des suspicions qui semblent finalement lui coûté sa place sur la liste du parti de Marine Le Pen, conduite par Jordan Bardella qu'elle accompagnait en janvier dernier, lors de sa visite en Guadeloupe.
Une visite au cours de laquelle la tête de liste du Rassemblement National avait passé beaucoup de temps avec les agriculteurs. Peut-être un signe de ce rapprochement opéré auprès de la responsable syndicale de la FDSEA en Guadeloupe, Maxette Grisoni-Pirbakas.

Maxette Grisoni-Pirbakas

Connue pour ses combats sur le terrain à la tête des agriculteurs de Guadeloupe, elle a su convaincre le Rassemblement National qui lui offre une place sur sa liste, en lieu et place de Christiane Delannay-Clara. Un positionnement qui peut surprendre mais que Maxette Grisoni-Pirbakas n'aura aucun mal à justifier quand elle parlera d'aller défendre devant les instances européennes l'intérêt des agriculteurs, et singulièrement ceux de la Guadeloupe.
Ceux qui la connaissent ne seront pas non plus surpris, sachant les positions qui sont les siennes, proches de celles défendues par le Rassemblement National. Enfin, elle aura probablement aussi été séduite par l'argument du "localisme" que Jordan Bardella est venu lui-même défendre devant les agriculteurs guadeloupéens
Pour l'heure, le Rassemblement National est le seul parti à avoir proposé un Guadeloupéen en place éligible sur une liste pour ces élections européennes. 
 

VOIR  : 
L'annonce de la présence de Christiane Delannay-Clara sur la liste du Rassemblement National fait des remous à Saint François
Saint-François : Christiane Delannay-Clara exclue du groupe de la majorité municipale pour "haute déloyauté politique et morale"
Le Rassemblement National vient défendre l'idée du localisme en Guadeloupe
 

L'annonce du Rassemblement National : 

Lors de l'ultime examen de la composition de la liste pour les élections européennes et avant son dépôt, le bureau exécutif du Rassemblement National, en accord avec la délégation départementale de Guadeloupe, n'a pas validé la candidature de Madame Christiane Delannay-Clara. Des inexactitudes publiques dans la présentation de son parcours électif ont en effet été établies, ainsi qu'une volonté manifeste de ne pas respecter les règles légales  du bon fonctionnement d'une campagne électorale . 
 Ardemment désireux de voir la Guadeloupe, et tout l'Outre – mer, représentés au parlement européen, le bureau exécutif a entériné la candidature de Madame Maxette Pirbakas Grisoni, Présidente de la FDSEA de Guadeloupe, à la 12e place, évidemment éligible, de la liste.
 Syndicaliste agricole connue et respectée pour son engagement territorial, Madame Pirbakas – Grisoni siégera au parlement européen, au sein d'un groupe totalement mobilisé pour la défense des interêts de la Guadeloupe, de l'Outre – mer et de la France entière.
  Elle aura, notamment, à coeur de défendre les intérêts des agriculteurs et des pêcheurs.au Parlement européen. 
 Conscient de l'ampleur des défis économiques et sociaux ultra-marins à relever, le Rassemblement National veut exprimer par cette candidature tout le respect qu'il porte aux électeurs de Guadeloupe et de l'Outre-mer. 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play