guadeloupe
info locale

Meilleurs troisièmes: mode d'emploi

football
EURO 2016
©France 24
Hier l'équipe de France a validé sa première place du groupe A en faisant match nul (0-0) face à la Suisse. La première place du groupe permet aux Bleus de s'assurer un tableau plus abordable, et d'affronter un troisième de poule. Mode d'emploi de la formule

Un match nul qui vaut de l'or. En s'assurant la première place du groupe A hier, l'équipe de France s'est permis de jouer un troisième de groupe. L'Euro à 24 cette année va se dérouler comme les coupes du monde 1986,1990 et 1994 avant lui, avec quatre meilleurs troisièmes (sur six groupes de quatre équipes) qualifiés pour les huitièmes de finales.

Comment seront départagés les meilleurs troisièmes ?

Les meilleurs troisièmes seront sélectionnés selon 5 critères :

  1. Nombre de points marqués

  2. Nombre de buts marqués

  3. Fair play (le moins de cartons jaunes et rouges reçues)

  4. Coefficient UEFA (coefficient des fédérations de football de chaque pays, qui est utilisé pour le classement UEFA des fédérations)

Qui pour affronter les bleus ?

L'adversaire des Bleus pour le huitième de finale qui se jouera dimanche à Lyon, dépendra des quatre meilleurs troisièmes de groupe. Si par exemple les meilleurs troisièmes sont ceux des groupes A,B,C et D alors le premier du groupe A (la France) affrontera le 3e du groupe C.

Il y a 15 possibilités en suivant ce raisonnement. Il faut noter que les bleus ont 60% (9 chances sur 15) d'affronter le troisième du groupe C qui est actuellement l'Irlande du Nord. 20% d'affronter le troisième du groupe D (actuellement la République Tchèque), ainsi que 20% d'affronter le troisième du groupe E (actuellement la Suède).

Un tableau favorable.

En finissant en tête de leur groupe, Les hommes de Didier Deschamps s'assurent une phase à élimination directe plus tranquille que la Suisse (qui termine 2e du groupe A). Les bleus affronteront un 3e de groupe en 8e et le vainqueur de la huitième de finale entre le second du groupe B (actuellement le Pays de Galles) et celui du groupe F (actuellement l'Islande) en cas de qualification. Si les équipes peuvent changer aisément de position d'ici le 26 juin, aucune équipe tête de série de la compétition ne devrait être au programme des Bleus avant le stade des demi-finales.  

Publicité