publicité

Des mesures correctives pour assurer la sécurité au CHU

La direction du CHU vient d'annoncer des mesures correctives pour pallier les très nombreuses carences en matière de sécurité qui avaient conduit le préfet de la Guadeloupe à émettre de sérieuses réserves quant à la réouverture in situ des services du CHU

  • E. Stimpfling
  • Publié le , mis à jour le
Les portes coupe-feu seront révisées. Par ailleurs,  des organismes agréés procéderont à la vérification technique des systèmes de sécurité et d’incendie. Enfin, du personnel spécialisé sera redéployé de la tour Sud vers la tour Nord de manière à accroître les rondes de surveillance mais aussi la mise en œuvre de formation à destination du personnel du CHU.
Cet ensemble de mesures a été annoncé suite à une réunion technique qui s’est tenue hier après-midi entre la direction du CHU et le SDIS.  Elles interviennent 10 jours après une visite technique. Visite qui avait révélé un nombre importants de dysfonctionnements. Des carences graves sur le plan de la sécurité incendie, qui selon d’Eric Maire le préfet de Guadeloupe, peuvent mettre en danger le public.
Reste maintenant à appliquer ces recommandations avant une nouvelle visite de la commission de sécurité prévue avant la fin du mois.
Une assemblée générale s'est tenu  au CHU entre la direction et le personnel de l'établissement hospitalier. Elle aura permis de mettre en avant un certain nombre de points  :

Selon le programmiste issu de l’EPRUS, l’état  des bâtiments et des secteurs permet d’envisager une remise en fonctionnement globale et progressive dans des délais courts (de l’ordre de 6 à 7 mois) si l’ensemble des contrôles et le respect des plannings sont respectés. Un enchaînement de phases a été imaginé, sous réserve de conclusions favorables des différents contrôles en cours. Il passe par une réappropriation progressive service par service notamment sur la tour sud.
Certains services ont été priorisés et demandent des travaux préalables avec les échéances prévisionnelles suivantes  (hors remise en sécurité) :

o Stérilisation : mise en fonctionnement possible pour le 25 décembre
o Réanimation : pas de problème particulier, fonction de la remise en état des blocs
o Urgences : mise en service pour mi-janvier 2018 après travaux de remise en état des revêtements (plafond notamment),
o Maternité : Une  étude  est  en  cours  pour  quantifier  les  modifications nécessaires à  l’adaptation  sécuritaire  et  au futur fonctionnement après réintégration complète des salles du bloc dans la tour.
o  Bloc :
✓ Mise en service de 3 salles dont 1 salle d’endoscopie y compris SSPI pour la fin d’année 2017 dans les locaux actuels de la tour
✓ 4 salles supplémentaires nécessitant 4 mois de travaux dans les locaux actuels de la tour,
✓ Mise en place de 6 salles en modulaires adossé à la maternité. Au terme des travaux sur les 4 salles ci-dessus ne sera conservé que 4 salles modulaires pour bénéficier d’un bloc obstétrique adossé à la maternité.
Ce schéma correspond à une projection de programmation qui pourra faire l’objet de précisions ou de modifications en fonction des résultats de la commission de sécurité et des organismes de contrôle.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play