guadeloupe
info locale

Mesures renforcées : Des restrictions également dans les transports aériens

coronavirus
Aéroport pole Caraibe
Les déplacements terrestres et aériens sont désormais réglementés. 
A l'instar des déplacements quotidiens, les déplacements aériens sont également touchés par les restrictions évoquées par le chef de l'Etat, lundi 16 mars, lors de son allocution. En conséquence, les préfets de Guadeloupe et de Martinique détaillent l'application des mesures gouvernementales aux restrictions du transport aérien. 


Les vols d'agrément (tourisme, visites amicales, participation à une cérémonie familiale...) à destination de la Guadeloupe et de la Martinique seront interdits d’ici moins de 48 heures indique les préfectures des deux îles.
A compter de cette date ne seront plus autorisés que les transports pour :
  • le regroupement des familles avec enfants ou personnes à charge (étudiants, personnes dépendantes...),
  • les obligations professionnelles strictement nécessaires pour la continuité des services essentiels ;
  • les impératifs sanitaires.
Les compagnies aériennes s'assureront du respect de ces conditions.


Les personnes arrivant en Guadeloupe et en Martinique seront soumises aux restrictions de circulation imposées à toute la population.
Au départ de la Guadeloupe et de la Martinique, les vols vers l'Hexagone seront maintenus jusqu'à dimanche 22 mars, minuit.
Les capacités de transport seront ensuite réduites aux mêmes trois critères que pour les vols vers ces territoires.
La continuité aérienne entre les 5 territoires français (Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Guadeloupe,
Martinique, Guyane) sera réduite aux mêmes trois critères.

Pour information, les touristes sont interdits à Terre-de-Haut par arrêté municipal du 16 mars. Seuls les résidents et les déplacements professionnels sont autorisés.