Miguel Díaz-Canel succède à Raul Castro à la tête du Parti communiste cubain

océan atlantique
Miguel Diaz-Canel et Raul Castro
Le nouveau président de Cuba, Miguel Díaz-Canel, aux côtés de Raul Castro, ancien président durant dix ans. ©AFP

Le président cubain Miguel Díaz-Canel a été élu lundi premier secrétaire du Parti communiste, prenant la relève de Raul Castro qui prend sa retraite à 89 ans, a annoncé le parti, seul autorisé sur l'île.

"Miguel Díaz-Canel Bermudez a été élu premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba lors du 8e congrès du PCC", a annoncé le parti sur Twitter, au terme de cette élection par les délégués de la formation politique.

Un militant de longue date

Cette succession au poste le plus important du régime cubain marque définitivement la fin des six décennies au pouvoir des frères Fidel puis Raul Castro, qui ont conduit la révolution de 1959 à Cuba.
Raul Castro, 89 ans, avait annoncé dès l'ouverture du congrès du Parti communiste cubain vendredi qu'il cèderait la place à une plus jeune génération de dirigeants. Il a déjà laissé la présidence du pays à Miguel Díaz-Canel, 60 ans, en 2018.

L'homme incarne un renouveau au pouvoir, sans toutefois s'écarter de la pensée actuelle. Celui qui fêtera ses 61 ans mardi est un universitaire, diplômé en ingiénierie électronique. Il a été ministre de l'Enseignement supérieur durant 3 ans (2009-2012). Entré au Parti communiste cubain en 1997, il a occupé de nombreux postes, gravissant les échelons. 

Il se trouvait aux côtés de la famille, lors des funérailles de Fidel Castro en décembre 2016. 

Un nouveau bureau, moyenne d'âge : 61 ans

Le nouveau Bureau politique du Parti communiste cubain, coeur du pouvoir sur l'île, a été partiellement renouvelé lundi, avec le départ de la génération historique, celle de la révolution de 1959, mais une moyenne d'âge de 61,6 ans et seulement trois femmes sur 14.
La vieille garde, représentée par Raul Castro, 89 ans, José Ramon Machado Ventura, 90 ans et Ramiro Valdés, 88 ans, a pris sa retraite.
Mais, si le bureau politique a été resserré, passant de 17 à 14 membres, seuls cinq sont des nouveaux venus et il ne compte que trois femmes, pour une moyenne d'âge totale de 61,6 ans.
Lors du précédent congrès, en 2016, Raul Castro avait proposé de fixer un âge limite "jusqu'à 70 ans pour occuper des postes de direction dans le Parti", même s'il avait dit que "certains qui ont 75 ou 80 ans peuvent servir pour une activité importante, mais pas une activité de dirigeant important".
Aux côtés du président Miguel Díaz-Canel, 60 ans, nouveau premier secrétaire, entre au Bureau politique le Premier ministre Manuel Marrero, 57 ans.
Sur les 14 membres, quatre sont des militaires en fonction ou à la retraite: le ministre des Armées Alvaro Lopez Miera, 77 ans, le ministre de l'Intérieur Lazaro Alvarez, 57 ans, le chef du groupe d'entreprises de l'armée Gaesa et ex-gendre de Raul Castro, Luis Alberto Lopez Callejas, 60 ans, et le secrétaire du Conseil des ministres José Ricardo Guerra, 68 ans.
La plus jeune du groupe est la secrétaire du parti dans la province d'Artemisa (ouest), Gladys Martinez, 49 ans.

Le Comité central, organe plus large de direction du parti, a lui aussi été resserré, passant de 142 à 114 membres.